Comment reconnaître et détecter un bon joueur de foot ?

Comment reconnaître et détecter un bon joueur de foot ?

Qu’est-ce que c’est qu’un bon joueur de foot ? Voilà une question qui devrait intéresser quelques uns des 260 000 dirigeants et des 35 000 éducateurs des 15 000 clubs de football affiliés à la Fédération Française de Football.

Bref, beaucoup de monde. Mais, si on veut être juste, il faut aussi y ajouter tous les enseignants d’EPS des établissements scolaires publics et privés. Cela fait encore beaucoup de monde.

Or, malgré la multiplicité des études, souvent très techniques, dans ce domaine, force est de constater qu’il est bien difficile d’affirmer avec certitude si tel joueur a le potentiel pour être un bon joueur ou pas.

Ce qui, en soi, est rassurant. Que deviendrait le football si tout était écrit à l’avance ?

Cependant, il y a quand même quelques constantes qui peuvent donner à penser que … Ce sont ces constantes que nous vous présentons ci-après par le biais de 4 grandes questions à se poser.

Plus une. Qu’on trouve rarement exposée et qui est pourtant, elle aussi, fondamentale.

Quelle est la maîtrise technique du bon joueur de foot ?

La plupart du temps, c’est surtout ce qu’on regarde quand on veut « pousser » ou recruter un joueur. De quoi le joueur est-il réellement capable avec le ballon ? Et c’est bien la première question à se poser. 

 

Trois points sont essentiels de ce point de vue : le contrôle du ballon, les dribbles et la précision des passes. 

Questions à se poser sur le contrôle du ballon 

Là, on peut s’aider de 5 critères d’observation pour affiner ce qu’on peut ressentir subjectivement :

  1. Lecture
  2. Ajustement
  3. Attitude
  4. Contact 
  5. dosage.

Si on est organisé on peut s’en servir pour faire un tableau à deux entrées. 

Questions-à-se-poser-sur-le-contrôle-du-ballon 
Questions à se poser sur le contrôle du ballon 

En lignes, les critères ; en colonnes, des notations du type : Acquis (A), Non Acquis (NA), En voie d’Acquisition (VA). Evidemment, la valeur accordée à chacune des notations varie selon la catégorie à laquelle appartient le joueur. On ne peut pas demander la même chose à un U13 qu’à un sénior. 

La lecture du jeu et l’ajustement à la trajectoire du ballon

Par là, il faut entendre la capacité que le joueur a, ou n’a pas, de comprendre la trajectoire que va suivre le ballon et de s’y préparer en conséquence. 

La lecture du jeu et l'ajustement à la trajectoire du ballon
La lecture du jeu et l’ajustement à la trajectoire du ballon

En bref, il s’avance ou il recule. Et, entre autres, il bouge pour ne pas subir la course du ballon et, comme on dit, partir avec. 

L’attitude et le contact

Autrement dit, sous cet angle, que fait le joueur une fois que le ballon lui arrive dans les pieds ? Est-ce qu’il garde la tête haute, le plus longtemps possible, pour voir ce qui se passe autour de lui ? Crucial pour anticiper.

L'attitude et le contact
L’attitude et le contact

Ou bien, est-ce qu’il n’est plus qu’obnubilé par le ballon, sans trop se préoccuper de la direction à prendre ? Questions auxquelles les réponses vont dire beaucoup sur le sens du jeu et la maîtrise naturelle du joueur. 

Le dosage 

C’est la cerise sur le gâteau. Le joueur comprend-t-il la manière dont il peut s’insérer dans le jeu et varier son action ? C’est-à-dire, est-il capable de bien doser son jeu au pied ? Tel que, par exemple : ballon orienté loin,  si l’espace est large, et orienté court, si l’espace est réduit ? La différence est de taille entre un joueur qui le peut, pratiquement toujours, et un autre qui ne le réussit qu’une fois sur 10.

Et les dribbles, alors ? 

On n’aurait tendance qu’à ne voir qu’eux. Un bon joueur n’est-il pas quelqu’un qui force le respect par sa dextérité quand il a le ballon au pied ? Et, notamment, quand il enchaîne dribble sur dribble ? 

Sans doute. Mais, il y a dribble et dribble. Il y a les dribbles utiles et les dribbles inutiles

Et les dribbles, alors ?
Et les dribbles, alors ?

Les dribbles utiles sont ceux qui permettent de se débarrasser plus facilement d’un adversaire et de se rapprocher de la zone de tir.  Les dribbles inutiles sont ceux qui ne visent qu’à servir la gloriole du porteur du ballon. 

Et les passes ? 

C’est sûr, on ne peut guère évoquer les dribbles sans évoquer les passes. Car, au fond, les passes ne sont en quelque sorte que l’antithèse des dribbles. Là, en l’occurrence, ce qui compte, c’est la précision avec laquelle les passes sont faites.

Mais, pas seulement. Comme pour les dribbles, il y a les passes utiles et les passes inutiles. La manière dont le joueur procède est un bon indicateur de leur goût ou de leur absence de goût pour le risque.  

Comment le bon joueur de foot contrôle-t-il son corps ?

Pense-t-on avoir épuisé le sujet technique avec les considérations qui précèdent. Non, bien sûr. Et là, on commence à comprendre pourquoi il est si difficile d’évaluer correctement le potentiel d’un joueur.

Non pas quand il s’agit de faire le partage entre les bons et les mauvais, mais quand il s’agit de le faire entre les très bons et les « moins très bons ». 

Et cela, quelle que soit la méthode utilisée, dépend de la manière dont il gère son outil de travail, c’est-à-dire son corps.

Dans quelle condition physique le bon joueur de foot se trouve-t-il ?

Naturellement, un bon joueur de football doit être en forme. Mais, c’est quoi la bonne forme ? Est-ce que c’est une question de taille ? Ce serait bien. Hop, le joueur qui n’a pas la taille adéquate est d’emblée exclu. C’est simple et rapide. 

Sauf que, si on se souvient, par exemple, du championnat des clubs champions de 2011, c’est l’équipe la plus petite en taille, avec une moyenne de 1,77 m, qui a gagné la coupe. Dans cette équipe, il y avait Lionel Messi avec son 1,70 m, Andrea Iniesta et son 1,70 m et Xavi avec son 1,68 m. Tout le monde l’aura reconnu, cette équipe championne, c’était le Barça de Pep Guardiola. 

Dans quelle condition physique le bon joueur de foot se trouve-t-il
Dans quelle condition physique le bon joueur de foot se trouve-t-il

A l’inverse, la même année, les poids lourds des équipes européennes, les autrichiens et les ukrainiens, avec une taille moyenne de 1,87 m, n’ont pas dépassé le milieu de tableau de leur championnat respectif. 

Mais, comme disent quand même les observateurs avertis : 

La taille compte un peu, mais ce qu’on en fait, beaucoup plus.

Et, cela dit. La forme, ça s’entretient. Il suffit de comparer l’allure physique d’un champion comme Cristiano Ronaldo, à son début de carrière, à ce qu’elle est devenue, aujourd’hui. Oui, mais le champion consacre énormément de temps à l’entretien et au développement de ses capacités physiques. Et, c’est la même chose pour tous les autres champions comme lui. 

De fait, plus que la taille et ce qui va avec, un moyen sûr de jauger un joueur est d’observer ses attitudes à l’entrainement et le sérieux qu’il y met.

Quelle est la force mentale du bon joueur de foot et son intelligence du jeu ?

Ah l’intelligence du jeu et la force mentale du joueur ! C’est sans doute ce qui fait vraiment la différence entre deux joueurs aux capacités physiques et techniques comparables. 

Que dire sur la force mentale ? Comment l’évaluer ? Il y a un moyen très simple de le faire.
C’est d’observer, notamment, l’attitude des joueurs en cas de blessures, d’échecs répétés et d’obligations difficiles à supporter. Et, là, il n’y a pas photo. Certains joueurs feront face en toutes circonstances et d’autres, la plupart, se laisseront envahir par leur états d’âme.

Les premiers seront fiables, les autres, non. Or, un bon joueur est, d’abord et avant tout, quelqu’un de fiable. 

Quelle est la force mentale du bon joueur de foot
Quelle est la force mentale du bon joueur de foot?

Quant à l’intelligence du jeu, c’est elle qui pallie à d’éventuelles insuffisances physiques. Ou ce qui peut être considéré comme telles. Un joueur qui à l’intelligence du jeu sait se placer, au bon endroit, au bon moment. Un joueur qui n’a pas cette intelligence va parcourir plus que nécessaire le « champ de bataille » et s’épuiser avant l’heure. 

Quelle place le bon joueur de foot accorde-t-il à son développement intellectuel ou personnel ?

Le développement intellectuel, ou personnel, n’est pas accessoire, et encore moins opposé, à la performance sportive. En réalité, il est une des conditions qui différencient un joueur moyen d’un joueur exceptionnel. Pourquoi ?

Parce que c’est ce développement qui permet de jongler avec les « fins dernières » et donc d’être certain de ce qui motive vraiment : par exemple, le dépassement de soi, le sens du collectif, ou encore, la volonté de bien faire.  Peu importe, à vrai dire, le choix final.

le sens du collectif
le sens du collectif

Mais, en tout cas, il est clair qu’un joueur dont la seule motivation est de « faire de l’argent » n’ira pas bien loin. Même s’il est parfaitement légitime de chercher à vivre de ce qu’on sait faire le mieux.

Pour une raison simple, c’est que les salaires des joueurs, même bons, sont rarement élevés et ne durent jamais longtemps. En effet, les très gros salaires ne concernent qu’une infime minorité de joueurs de très haut niveau.

De sorte que, au bout du bout, l’essentiel est le plaisir de bien jouer.

En résumé : qu’est-ce qu’un bon joueur ? 

Suivant les écoles, on peut répondre à cette question de plusieurs façons. A titre d’exemple, on peut les résumer comme le font certains spécialistes quand ils disent :

Nous nous positionnons dans une démarche socio-constructiviste mettant l’élève en position d’apprendre par « le faire », mais aussi par la compréhension des actions entreprises et des résultats obtenus. Cette approche est distincte de l’approche techniciste, centrée sur le geste technique. 

Nous préférons dire plus simplement qu’un bon joueur est quelqu’un qui a :

  • Une bonne maîtrise technique du ballon.
  • Une condition physique adaptée au football.
  • Un mental à toute épreuve.
  • L’intelligence du jeu.
  • Une motivation, personnelle, réfléchie. 

Sur ce dernier point, un bon exemple, certes dans un domaine autre que le football, mais, c’est sans importance, est fourni par Denis Grozdanovitch.

Champion de tennis dans les années 70 et, aujourd’hui, auteur à succès d’ouvrages de philosophie.

  • Joueur baby-foot Stella Club
    Votre babyfoot Stella Club a besoin d'un joueur de rechange? Et bien vous êtes au bon endroit, voici les joueurs Stella d'origine. Ces joueurs se vis directement sur la barre, donc pour effectuer votre remplacement rien de plus simple. Il vous suffit de dévisser le joueurs cassé et de le remplacer par un
  • Dalmatian Dog Breed Novelty Bank Note Pup 101 Disney Lovers Million Dollars Cute
    Neuf
  • Dahua XVR7208A-4K-X pro series penta-brid 4K uhd 8ch@8Mpx 5IN1 HDCVI/AHD/HDTVI/PAL/IP h.265+ p2p alarme ivs pos & iot
  • National Geographic n°212 : Comment reconnaître un génie - Collectif - Livre
    Géographie - Occasion - Bon Etat - National Geographic France - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Nouvelle annonceThanks a Million Bank Bill Note Put in Thank You Card Appreciation for your help
    Neuf
  • Dahua XVR7216A-4KL-X pro series penta-brid 4K uhd 16ch@8Mpx 5IN1 HDCVI/AHD/HDTVI/PAL/IP h.265+ p2p alarme ivs iot
  • Comment reconnaître vos amis des grands singes - Will Cuppy - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Poche Rivages - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Newspaper F1 Driver Courage Golfer Tony Jacklin US Open Golf Brazil World Cup UK
  • 1080P HD Dôme Caméra de Surveillance IP Caméra Cloud WiFi sans Fil PTZ Pan/Tilt/Zoom Surveillance de Sécurité Intérieur Détection de Mouvement, Vision Nocturne
  • Comment truquer un match de foot ? - Declan Hill - Livre
    Football - Occasion - Bon Etat - Florent-Massot GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App