Voulez-vous en savoir plus sur l’univers du foot et éblouir votre entourage par vos connaissances sur les matchs mythiques, les performances des plus grands joueurs, ou encore, montrer que les arcanes de l’arbitrage n’ont plus de mystères pour vous ?

Etes-vous prêt à mieux accompagner vos enfants dans la difficile construction d’eux-mêmes ? Etes-vous décidé à  mieux communiquer avec eux ?

Et si vous ne deviez emporter qu’une poignée de livres sur une île déserte, ce sont ceux-là qu’il faudrait emporter. Les dix livres suivants représentent les meilleurs livres sur le football jamais publiés ; combien en avez-vous lu ?

Les meilleurs livres de foot

11eme place : Zidane les 2 vies Biographie

Les deux vies de Zidane : Biographie

On a souvent dit de Daniel Passarella qu’il était le plus sale des grands joueurs du monde. Si c’est le cas, Zinedine Zidane doit être en train de crier qu’il est le grand joueur le plus énigmatique du monde.

Si l’un des traits caractéristiques du stéréotype gaulois est une certaine opacité stylistique, alors Zidane est le plus français depuis Serge Gainsbourg. En moins de trois ans au Real Madrid, son premier poste d’entraineur, il a remporté trois Ligues des champions, un exploit à première vue impressionnant. Mais deux d’entre elles dépendent de moments « ex machina » qui jouent en faveur du Real (le penalty manqué de Juanfran à San Siro en 2016, l’extraordinaire débâcle de Loris Karius à Kiev en mai), et le style de management de Zidane – sans parler de sa personnalité – reste une inconnue. Demandez à dix supporters du Real Madrid de définir les tactiques qu’ils ont utilisées sous sa direction et vous obtiendrez probablement dix réponses différentes.

Il pourrait être un entraîneur visionnaire, un hacker du football de renom qui a eu la chance d’avoir une équipe de joueurs exceptionnelle, il pourrait être quelque chose entre les deux. Nous ne savons pas encore vraiment, et nous ne le saurons pas tant qu’il ne dirigera pas un club qui n’a pas de ressources effectivement illimitées.

Cette biographie contemple sa grandeur (en laissant de côté son incohérence tristement célèbre en tant que joueur et son habitude de disparaître dans les secondes moitiés des grands matches) mais très, très courte sur tout ce que l’on pourrait appeler une nouvelle révélation.

L’attitude obséquieuse du livre envers Zidane est résumée par sa décision de l’appeler « Zizou », « Zinedine » ou, dans les chapitres précédents, « Yazid ». Lorsqu’il a sauvagement donné un coup de tête au joueur de Hambourg Jochen Kientz lors d’un match de la Ligue des champions en 2000, il s’est contenté d’indiquer qu’il s’agissait de représailles pour une attaque précédente. Lorsque le carton rouge est sorti, « il a serré la mâchoire et s’est tourné vers le vestiaire ».

Lorsqu’il fait la même chose à Marco Materazzi à Berlin, il s’excuse encore une fois de n’avoir pas eu d’autre choix dans les circonstances et de s’être fait piéger par les méchants Italiens (même le chapitre en question est intitulé Le piège). Fait amusant : Zidane a reçu 14 cartons rouges dans sa carrière, soit un de plus que Roy Keane, et a le pire bilan disciplinaire de la Coupe du monde de tous les joueurs ayant participé au tournoi.

Ce livre sur Zidane est essentiellement une grande et longue rêverie plutôt qu’une analyse rigoureuse à son sujet. Zidane lui-même n’a pas été interviewé pour cette biographie, et personne d’autre ne semble l’avoir été non plus. Des lignes sycophanes comme celle sur sa décision de 2005 de retarder d’un an sa retraite du jeu – « Avant tout, Zinedine Yazid Zidane est un homme de sentiments, de pensées et d’impulsions parfois contraires mais jamais étouffées par des préoccupations matérielles. Il ne méprise pas pour autant l’argent » – jonchent ses pages.

Cela ne dissipe pas non plus l’idée qu’on se fait de lui comme d’une tête de linotte surdouée qui ne pourrait jamais tout à fait supprimer l’envie omniprésente de taper ses collègues. Ou peut-être que la simple vérité est que, malgré toutes les choses merveilleuses que Zidane a faites en tant que footballeur dans les années 1990 et 2000, il passe moins, et non pas plus, sous la surface que ce que l’on voit à l’œil nu.

10eme place : Living on the Volcano

Living on the Volcano: The Secrets of Surviving as a Football Manager (English Edition)

    Mise à jour le : 31/05/2020 05:40

    Les secrets de la survie d’un manager de football – Michael Calvin, 2015

    Qu’est-ce qui fait que le manager moderne est à la hauteur ? Comment la pression d’un budget de plusieurs millions affecte-t-elle une personne ? Que reste-t-il d’un homme lorsque son travail de plusieurs années lui est retiré instantanément ? Ce livre en anglais donne un fascinant aperçu de la vie des principaux managers de football et révèle précisément ce qui se passe à l’épicentre du chaos du football.

    Des entretiens individuels avec l’auteur exposent une collection de portraits qui s’entremêle avec soin, tandis que certains des principaux toliers du football des clubs anglais parlent franchement de leur parcours vers le sommet, du quotidien et de ce qu’ils représentent. Parmi les hommes présentés figurent Alan Pardew, Garry Monk, Mark Hughes, Aidy Boothroyd, entraîneur des moins de 21 ans de l’Angleterre, et Eddie Howe, grand espoir de la fraternité des entraîneurs anglais.

    Si vous dominez la langue de Shakespeare, vous allez vous régaler.

    Et vous apprendrez beaucoup plus que ce qu’est un bon entraînement de foot : il y a des leçons de vie ici, entre les histoires d’obsession, de camaraderie et de compétition primale. L’introspection constante et la fixation sur les détails restent des thèmes récurrents dans tous les sujets de Calvin. « Ce travail consomme votre vie. Il vous dévore, il vous dévore vraiment« , explique l’un d’entre eux.

    9eme place : Futebol

    1

    Escola De Futebol

    Mise à jour le : 31/05/2020 05:40
    2

    Futebol. Lo stile di vita brasiliano

    Mise à jour le : 31/05/2020 05:40
    3

    Futebol: Brasil y el deporte que le da vida

    Mise à jour le : 31/05/2020 05:40

    Le mode de vie à la brésilienne – Alex Bellos, 2002

    Le format était familier : au moment où Futebol est apparu, en 2002, nous avions déjà bénéficié d’excellents livres sur le football chaque pays, David Winner (Pays-Bas) et Phil Ball (Espagne), et plusieurs autres étaient en préparation. Pourtant, personne ne s’était attaqué au pays du football en question depuis que la sociologue américaine Janet Lever ait écrit l’obscure mais merveilleuse Soccer Madness en 1983.

    Ce qui fait la particularité de Futebol, c’est son jeu de jambes – Alex Bellos est un stakhanoviste. Dans les pays dangereux comme le Brésil, il y a des correspondants étrangers qui ne quittent jamais la ville, et même à peine leur quartier, sauf pour aller à l’aéroport pour le vol de retour. Mais Bellos se déplace au Brésil comme s’il s’agissait du Luxembourg.

    Non seulement il parle à tout le monde, – l’homme qui a marqué le but de la victoire contre le Brésil en finale de 1950, les reines de beauté, les prêtres – mais il va partout et fait tout. Il rend visite à trois Brésiliens qui jouent pour un club dans un village de 1 000 habitants des îles Féroé. Il apparaît dans le carnaval de Sao Paulo pour l’école de samba des fans hardcore des Corinthians, portant des plumes violettes. Les centaines d’interviews, de faits, de dessins, de photographies et même de lettres dans Futebol épargneront l’ennuis aux passionnées du ballons rond pour des générations à venir.

    Il y a quand même des problèmes dans ce livre. Quand Bellos a écrit ceci, il était correspondant au Brésil pour le joural anglais The Guardian, et comme beaucoup de journalistes quotidiens, il a du mal à structurer un livre. Parfois, il se transforme en un défilé d’obsédés du football. Deuxièmement, il est plus léger concernant la théorie que sur les faits. C’est un peu un soulagement après les nombreux arguments à moitié consentis dans le monde du football au niveau national, mais puisque Bellos en sait tellement et semble si à l’aise avec l’histoire, la langue et la musique du Brésil (comme tous les bons livres sur le football, Futebol parle de bien plus que de football), nous voulons avoir plus de ses idées. Cependant, c’est un livre irremplaçable.

    8eme place : All played out

    All Played Out: Full Story of Italia '90

    L’histoire du football en Italie pendant la coupe du Monde 90 – Pete Davies, 1990

    Cette histoire passionnante, et écrite avec passion, de l’équipe d’Angleterre et de ses supporters pendant le mondial 1990 a fait de la « littérature du football » plus qu’une simple biographie de fantômes. « Il y avait déjà eu de bons livres sur le football, mais ils étaient rares, et il y avait eu de sacrés bourdes dans les années 1980.

    Je voulais que le football ait une place à part entière dans la culture populaire ; j’ai pensé que quelqu’un devrait dire :

    « Nous ne sommes pas tous des fous. Nous avons des raisons émotionnelles légitimes de regarder un match, qui est incroyablement important sur le plan culturel et qui compte pour tout le monde ».

    Plus remarquable encore que de gagner la confiance du patron de l’équipe d’Angleterre Bobby Robson et de ses joueurs a été de persuader un grand éditeur de prendre le pari sur un genre qui n’existait pas encore. Davies a ensuite écrit le livre en seulement huit semaines après la Coupe du monde pour le mettre sur le marché à Noël. « C’est encore incroyablement vivant pour moi », ajoute-t-il. « Je n’oublierai jamais d’avoir été à Turin. » David Winner.

    3eme place :

    2nd place : Légendes du football français

    Livre Légendes du football français

    Cette anthologie très divertissante et informative retrace le chemin de la gloire du football français jusqu’à la victoire en Coupe du monde de 1998 en France. Le titre, connu aussi comme « Le Foot » est une histoire de succès. Offrant un regard unique sur les coulisses du football français, il révèle comment la France est passée d’un statut de seconde zone à celui de grande puissance du football en un peu plus de vingt ans.

    Des footballeurs, des entraîneurs, d’éminents écrivains et des journalistes décrivent ce qu’il en était et ce qu’il en est aujourd’hui. Le Foot dit tout : les scandales des hommes d’argent avides, les joueurs toujours talentueux qui ont échoué sous la pression, le centre de formation exemplaire d’Auxerre, ainsi que la victoire du championnat d’Europe 1984 et la magie du succès de la Coupe du monde 1998.

    Il raconte comment Cantona est devenu roi d’Angleterre et Zidane, le meilleur joueur du monde, comment Platini a conquis le Calcio et pourquoi Ginola n’a pas réussi à participer à la Coupe du monde. Aujourd’hui, des millions de personnes aiment et respectent le football français : ce livre va leur raconter les histoires qui ont fait la légende. Parmi les nombreux contributeurs éminents figurent Salman Rushdie, Irvine Welsh et la légende française Michel Platini.

    Livre de référence du football français

    Le football français a atteint son apogée au cours de l’été 1998 (avant la relève de 2018), en remportant la Coupe du monde pour la première fois dans un tournoi disputé sur son sol. Les légendes du foot français rassemble une série d’articles et d’histoires qui font le point sur l’état du football français dans les années 2000, et du dernier quart de siècle antérieur.

    Tous les grands noms sont bien présent, des vainqueurs de la Coupe du monde Zidane, Desailly et Barthez, à ceux qui ont illuminé la Premier League anglaise : Cantona, Ginola et le duo Petit et Vieira d’Arsenal. Tous les aspects du jeu sont couverts, des joueurs et des équipes aux entraîneurs, aux supporters, et même les scandales financiers et de paris qui ont affligé le monde du football en France.

    Le résultat est un mélange convaincant d’analyse et de perspicacité teinté du flair romantique que l’on retrouve dans la plupart des meilleurs éléments du football français. Mis à part les vainqueurs de la Coupe du monde, on se souvient immédiatement de l’équipe de France des années 80, l’une des plus grandes équipes à ne pas avoir remporté le trophée mondial : l’incomparable Platini au milieu de terrain, l’un des véritables grands numéros 10 dans la tradition de Pelé, flanqué du laborieux Fernandez, de la grace de Tigana et de l’habile Giresse. Zidane ne pouvait que rêver de trouver une place dans ce camp. Excellent.

    1ere place : Provided You Don’t Kiss Me: 20 Years with Brian Clough

    Provided You Don't Kiss Me: 20 Years with Brian Clough

    20 ans avec Brian Clough – Duncan Hamilton, 2007

    « Je n’avais pas besoin d’un putain de discours de motivation ce soir là. Je devais juste leur montrer la m***e que vous aviez écrit. Maintenant, j’ai un message pour vous. Prenez votre putain de machine à écrire portable et carrez-la dans votre cul. Vous êtes banni. Vous êtes banni pour toujours de ce terrain. Putain de banni pour toujours. »

    Deux jours plus tard, Brian Clough appelait Duncan Hamilton au Nottingham Evening Post et lui disait : « Ne sois pas si stupide. Je ne le pensais pas. Viens ici et on va prendre un verre. Tu veux une coupe de champagne ? »

    Hamilton se souvient : « Je suis resté jusqu’à l’après-midi de cet automne et je suis parti en étant complètement cuit au whisky Bell’s. Nous ne sommes jamais arrivés au champagne. Mon carnet de notes était étouffé d’histoires ».

    Cette anecdote, jetée presque négligemment dans le prologue, révèle la capacité de Hamilton à capturer l’essence de Brian Clough : le bon, le mauvais et le laid. En effet, les 30 premières pages de Provided You Don’t Kiss Me sont parmi les meilleures de tous les livres, sportifs ou autres, écrits au cours de la dernière décennie. Lorsque Hamilton se rappelle comment ce journaliste adolescent et bégayant a rencontré Clough pour l’interviewer, nous sommes dans la pièce, entendant le ton nasal de Clough, le voyant faire rebondir une balle de squash sur une raquette.

    Mais surtout, et bien que le livre soit basé sur ses propres expériences au cours de 20 ans d’intimité professionnelle avec Clough à Nottingham Forest, Hamilton ne domine pas le récit. Il sait qui est la star de la série. C’est l’homme qui se mettrait à chanter juste pour que les gens le regardent.

    Un aperçu de l’intérieur

    Naturellement, le livre regorge d’anecdotes, et contrairement aux exagérations de l’après-dîner partagées par certains des anciens collègues de Clough, elles sont diverses, sincères et vraies.

    Nous apprenons la raison des voyages d’entraînement de Forest à Scarborough – Peter Taylor, l’assistant manager de Clough et le yin de son yang, y avait un appartement et ne voulait pas louer de camionnette de meubles – et nous voyons des exemples de la générosité de Clough, mais non sans histoires de son entêtement et de sa fierté. Bien que le livre soit souvent hilarant, les récits de Hamilton sur la chute spectaculaire de Clough avec Taylor, sa descente dans l’alcoolisme et sa mort sont déchirants.

    Mais Hamilton ne se contente pas de raconter des histoires. Il présente une étude de caractère solide sur un homme qui se souciait profondément des autres tout en étant poussé par le besoin de leur prouver qu’ils avaient tort ; un homme « obsédé par l’argent, comme s’il craignait de se réveiller un matin et de se retrouver à nouveau dans la misère » ; un homme tout aussi fier d’atteindre les finales de la coupe avec un côté Forest en patchwork et gagnant deux coupes d’Europe pendant les meilleures périodes.

    Clough devient même une sorte de figure paternelle pour Hamilton, même s’il lui sert du whisky au petit-déjeuner. L’auteur a eu raison de laisser tomber la chronologie stricte et de faire, selon ses propres termes, « chaque chapitre sur une partie différente de lui ».

    Unique et réussi

    Le football est toujours primordial. Le livre fait revivre les succès européens de Forest lorsque, selon Clough, « personne ne nous a donné une seule chance » – on sent la jalousie avec Leicester, même s’il prétend l’avoir mieux fait – ainsi que ses expériences mitigées avec le Derby, Brighton et Leeds. En se remémorant les petites mesures prises, comme le fait de s’asseoir à côté de lui sur le banc de touche pour « la meilleure de toute les leçons d’entraînement », nous apprenons comment Clough était à la fois unique et couronné de succès.

    « Le dos au mur », explique Hamilton, « je suis venu voir la grandeur de Clough en tant que manager : la façon dont il pouvait prendre une équipe brute et la modeler, sa capacité à reconnaître les talents enfouis, son don – par une vigoureuse autopromotion – de pouvoir faire plier l’opinion publique, et sa capacité à inspirer, cajoler et terroriser dans la même mesure ».

    Vous serez peut-être surpris de voir que Provided You Don’t Kiss Me a été déclaré le meilleur livre de football anglais. Au cœur du livre, cependant, se trouve un récit presque parfait d’un homme et d’un manager à la fois brillant et imparfait.

    « Personne ne me comprend vraiment », a dit un jour Brian Clough à son auteur. Duncan Hamilton s’en est rapproché plus que quiconque.

    Nous avons sûrement, ici, le bon livre de foot que vous recherchez. Celui qui va vous aider à mener vos projets à bien. Il vous satisfera bien plus que n’importe quelle vidéo de foot !

    Pourquoi acheter des livres de foot ?

    Pour les enfants, les livres de foot ont une grande valeur. Ils vont y trouver des références positives et prendre plaisir, naturellement, à la lecture. Et pourquoi donc ? Parce que que ces livres parlent de l’univers qui les passionne, les fait vibrer et stimule leur intelligence et c’est tout de même mieux que de les voir submergés, passivement, par un  déluge d’images, venant de vidéos de foot youtube,  tournant en boucle !

    Comment lire un livre de foot ?

    Cela dit, vous-même aussi, en tant qu’adulte, allez trouver votre compte dans un livre de foot. Car vous pouvez y lire des histoires de réussite, dont vous pouvez vous inspirer dans votre travail de tous les jours.

    De même, vous pouvez y apprendre comment se construit un esprit d’équipe, comment devenir entraineur de foot, agent de joueurs ou encore, comment on transforme son corps en celui d’un athlète de haut niveau.

    Alors n’hésitez pas à commander ici, à un prix très adapté à votre budget, le livre de foot qui va vous aider à mieux vivre ou à mieux communiquer avec votre enfant. Et comme nous pouvons vous l’expédier en moins de 24 h, vous pourrez en profiter très vite.

    Summary
    product image
    Author Rating
    1star1star1star1star1star
    Aggregate Rating
    3.5 based on 4 votes
    Product Name
    Livre de foot
    • CALLIGRAM Livre MAX FAN DE FOOT
      Max, fan de foot Cherche, colle, lis, joue, crée, complète ! Remplis ton livre avec les 100 stickers repositionnables et anime de super histoires de foot avec Max !
    • Records du monde du football 2020
    • Fou de foot - Guy Roux - Livre - 500508 - 2517980
    • Les mordus du foot - Piem - Livre
      Humour - Occasion - Bon Etat - Cherche Midi GF - 1985 - Grand Format - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
    • 1998-2018, Nos deux étoiles
    • 50 ans du FC SOCHAUX foot France livre de collection sports
      D'occasion
    • Abonnement SO FOOT - 10 N°
      Impertinent et critique, So Foot raconte le monde au travers du football. La seule alternative crédible aux traitements télé et web du foot. Mensuel
    • Ronaldo: Les Superstars du foot
    • Une saison de football 1999 - Eugène Saccomano - Livre - 73910 - 2539811
    • Olympique Lyonnais Mini-Loup Champion de foot + Maquillage OL - Foot Lyon
      28 pages. Format 19,5x26,7cm. Edition Hachette enfants.
    Powered by Live Score & Live Score App