Le Signal Iduna Park : un grand stade pour un grand club, le Borussia Dortmund

Tous les fans de football le disent. Il faut au moins avoir vu dans sa vie un match dans le “chaudron jaune”. Expérience inoubliable garantie ! Le “chaudron jaune”, c’est le stade du club résident le Borussia Dortmund. Son vrai nom, c’est le Westfalenstadion Dortmund, mais depuis 2005, un contrat de naming le lie à la société d’assurances Signal Iduna. C’est, aujourd’hui, un des plus grands stades européens, sinon du monde.

1974 : Le Westfalenstadion Dortmund sort de terre

Le stade avant le stade : le Rote Erde Stadion 

On ne parle plus guère, aujourd’hui, du Rote Erde Stadion, Et pourtant, construit en 1926, il existe toujours, juste à côté du nouveau stade sorti de terre en 1974. Il héberge l’équipe de réserve du Borussia Dortmund. 

Rote Erde Stadion
Rote Erde Stadion

BVB : le petit Borussia Dortmund avant le grand Borussia Dortmund

Au tout début, le Borussia Dortmund évolue en 3ème division. C’est d’abord un club d’amateurs créé en 1909 par des ouvriers des aciéries et des mines de Dortmund qui avaient l’habitude de se retrouver dans une brasserie locale à l’enseigne de Borussia.   

Borussia veut dire Prusse en latin. Rien donc de bien footballistique dans ce nom. D’autant que l’association créée par les aciéristes et les mineurs de Dortmund comprend plusieurs sections sportives dont la section football n’est que la plus célèbre. 

C’est ce que signifient les deux lettres, BV, qui précèdent le nom Borussia, pour Ballspiel Verein, autrement dit, association de jeux de balle.

Pendant longtemps les résultats sont en dents de scie, même si le BV Borussia Dortmund se fait remarquer à plusieurs reprises. Et les deux guerres mondiales n’arrangent rien. Résultat : en 1945, le club n’existe plus

 

 La première coupe du monde en Allemagne

Désir de revanche, volonté d’oublier les années noires, les années d’après guerre vont être fastes. Fin des années 50, milieu de années 60, le club devient un poids lourd du football germanique. Il remporte son premier championnat national en 1956 et sa première coupe d’Allemagne en 1965

Et puis coup de chance, l’Allemagne de l’Ouest est chargée d’organiser la coupe du monde de football en 1974. On veut donc un nouveau stade. On pense d’abord à Cologne qui décline finalement la proposition. C’est Dortmund qui s’y colle et ça tombe bien. Depuis un moment le Borussia Dortmund est en perte de vitesse. Il est même relégué en 2ème division de 1968 à 1972

La construction du nouveau stade va lui donner un coup de fouet. Pas suffisamment fort, toutefois, pour le pousser en haut du tableau. Certes, à partir de 1974, les “jaune et noir” font à nouveau partie de l’élite, mais il va leur falloir attendre la fin des années 80 pour faire partie des meilleurs !

Cela, grâce au champion du moment et meneur de jeu Andreas Möller. Le Borussia Dortmund remporte alors la Coupe d’Allemagne en 1989, se maintient à haut niveau les années suivantes.  Mais, il doit encore attendre 1995 pour son premier championnat d’Allemagne en 1995, nouvelle mouture.

Durant toutes ces années, les supporters du Borussia Dortmund ne lui font pas défaut et les affluences ne cessent d’augmenter à chaque match.

 

2005 : Le Westfalenstadion Dortmund devient le Signal Iduna Park 

Le Borussia Dortmund est devenu un grand club

Depuis la réunification allemande qui a eu lieu en 1989-1990, le Borussia est devenu un très grand club et le rival attitré du Bayern Munich. Sans doute aussi, un peu, beaucoup même, grâce à l’art du football de l’entraineur Ottmar Hitzfeld. Lequel rejoindra bientôt le grand rival et finira sa carrière comme entraineur de l’équipe nationale suisse. Il est considéré comme un des meilleurs entraineurs de tous les temps.

  • 8 bunderliga : Si le BV Borussia Dormund a eu une après-guerre difficile avec seulement 3  championnats remportés en 40 ans, il s’est bien rattrapé depuis, avec 5 titres de champion et 8 titres de vice-champion entre 1995 et 2022.
  • 1 ligue des champions UEFA en 1997.
  • 5 coupes d’Allemagne en 1965, 1989, 2012, 2017 et 2021.
  • 6 super Cup depuis 1990. 

 

Le Westfalenstadion, le stade de Westphalie, est devenu un grand stade

Évidemment, avec un tel palmarès, le stade a dû être réaménagé à plusieurs reprises pour pouvoir accueillir dans de bonnes conditions ses très nombreux supporters. 

Réaménagements et restructurations du Westfalenstadion

C’est la victoire en championnat du Borussia Dortmund en 1995 qui déclenche le premier agrandissement du stade, depuis sa construction 20 ans plus tôt, et la mise en place d’un nouveau toit. À partir de cette date, les phases de réaménagement vont se succéder à un rythme soutenu jusqu’en 2012, pour atteindre finalement une capacité maximale d’un peu plus de 81 000 places. Soit près de 26 000 places supplémentaires par rapport à ses débuts.

 

Un équipement coté en bourse

Naturellement, tout ça coûte cher. En 2005, le club dont le budget annuel tourne autour de 300 à 400 millions d’euros, frôle la faillite. 15 ans plus tard, il est en mesure de faire un don aux autres clubs de la ligue des champions pour les aider à passer le cap de la crise sanitaire. Il doit cette capacité de rebond à une structure financière originale fondée sur une cotation en bourse de 50 % des parts sociales de l’entité Borussia Dortmund Gmbh & co, l’action Borussia valant actuellement autour de 3,5 €, un contrat de naming en or et au soutien de la Deutsche Bank qui détient 25 % des 50 % restant.

Des affluences record

Dans son 44ème rapport mensuel publié en avril 2019 et étudiant 51 championnats nationaux dans 42 pays différents sur la période 2003-2018, l’observatoire du football CIES  a fait ressortir qu’avec une moyenne de 80 000 spectateurs, le Borussia Dortmund est en tête du classement des affluences par club. Devant les quatre poids lourds du football européen et mondial que sont le Manchester United, le Barça, le Bayern Munich et le Real Madrid

Des affluences record
Des affluences record

 

La coupe du monde de 2006

En 2006, l’Allemagne est une nouvelle fois organisatrice de la coupe du mode de football, cette fois sous sa forme réunifiée. C’est à la veille de cet évènement que  le BVB Dortmund signe un contrat de naming avec la compagnie d’assurance Signal Iduna. Il vient d’être prolongé jusqu’en 2031 et porte sur près de 100 millions d’euros.

 

Contrat de naming en 2005

C’est quoi un contrat de naming ? On peut tout aussi bien dire contrat de parrainage. En bref, le contrat de naming, c’est un mode de financement qui permet à un propriétaire d’une infrastructure de vendre à une société commerciale le droit de lui donner son nom pour une durée déterminée. 

C’est qui Signal Iduna ? Le groupe Signal Iduna est né en 1999 de la fusion de deux compagnies régionales, basées l’une, à Dortmund (Signal) et l’autre, à Hambourg (Iduna). Il propose des services d’assurance et financiers. Ulrich Leitermann en est le Pdg depuis 2013. Le groupe de plus de 10 000 salariés dégage un revenu annuel de l’ordre de 5,5 milliards d’euros.

C'est qui Signal Iduna ?
C’est qui Signal Iduna ?

 

Le Signal Iduna park, aujourd’hui 

L’atmosphère unique du Borussia Dortmund

  • Face au mur jaune. Le “mur jaune”, c’est une des particularités du Signal Iduna Park. Il suffit d’imaginer pour cela les  milliers de supporters du Borussia portant, dans la partie du stade qui leur est réservée, le maillot jaune et noir de leur club ; ça impressionne et ça fait du bruit. C’est de là que partent les chants du stade. Et c’est pour ça que :

Le Signal Iduna Park est l’une des arènes sportives les plus populaires de la planète, réputée aussi bien pour son architecture que pour son ambiance démesurée les soirs de match.

  • Une vidéo réalisée par Théo Wargnier montre bien ce qu’il en est et donne des conseils pour bien en profiter.

 

Le Borussia Dortmund, une visite à ne pas manquer

Le fait est que, comme pour le Camp Nou à Barcelone, le Giuseppe Meazza à Milan, ou le Wembley Stadium à Londres, on ne peut pas aller à Dortmund sans visiter le grand stade du BV Borussia. De la même façon qu’on ne peut pas aller à Rome sans visiter le Colisée !

Le Signal Iduna Park, c’est le stade dont la pelouse a été foulée par les meilleurs joueurs au monde tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Kylian Mbappé ou encore Johan Cruyff

Avec 8 visites par jour, sauf les dimanches et les jours de match, pénétrer dans les coulisses du stade le plus dément d’Europe est un rêve à la portée de tous.

Suivant le circuit choisi, ces visites durent de 60 à 120 minutes. Les plus complètes permettent de voir l’ensemble des équipements sportifs, un très beau musée et de s’arrêter dans une boutique extrêmement bien achalandée

 

Le stade de Borussia Dortmund, un stade digne des plus grands

Théo Wargnier, l’auteur de la vidéo précitée, déclare pour sa part, à l’issue du match auquel il a assisté : 

C’est une aventure que je referai sans hésiter si j’en ai de nouveau la possibilité. 

Le fait est. Car, son match, il se l’est gagné ! Pour y assister, il a fait un aller-retour de 400 kilomètres dans la journée !

Et on le comprend. Quand on est passionné de foot, pouvoir s’immerger dans l’ambiance du chaudron de Dortmund, c’est vraiment le pied ! 

Powered by Live Score & Live Score App