Le Maracana, le plus grand stade du Brésil

Tout amateur de foot atterrissant à Rio de Janeiro ne peut manquer d’être “scotché” à son hublot en voyant en contrebas le Maracana.

S’agit-il d’un stade ou d’une immense soucoupe volante échappée du film “Independance Day” ?

Et pourtant, le stade Maracana n’est plus de la première jeunesse. Mais, indéniablement, le Maracana fait partie des stades légendaires et n’est pas prêt de laisser sa place de plus grand stade du Brésil.

 

Le Maracana, un stade légendaire dès ses débuts

Le Maracana, le bébé de Mario Filho

Mario Filho est un journaliste sportif né à Recife en 1908 et mort à Rio de Janeiro en 1966. C’est aussi un écrivain, mais c’est surtout en tant que journaliste sportif qu’il s’est fait connaître et on peut dire qu’il a été un des grands précurseurs de ce journalisme très particulier. 

Le Maracana, le bébé de Mario Filho
Le Maracana, le bébé de Mario Filho

A sa mort, en 1966, le stade Maracana a été officiellement baptisé Estadio Jornalista Mario Filho. Pourquoi ? Parce que, sans lui et ses articles enflammés dans le Jornal dos Sports, le plus grand stade du Brésil n’aurait sans doute jamais vu le jour. 

C’est chose faite pour l’inauguration de la coupe du monde de football de 1950. Le stade, un vrai monstre qui a accueilli 199 854 spectateurs lors de la finale, est construit en moins de deux ans ! Déjà, une légende !

 

Le Maracana, l’arène de la “poisse” pour les blanc et bleu 

Les débuts du Maracana ne portent pourtant pas chance à l’équipe nationale. Pour emporter le championnat et devenir champion du monde, il lui suffit d’un match nul contre son challenger, l’équipe d’Uruguay. Pendant la finale, à un moment, elle la devance même par 1 but à 0.

Las, au coup de sifflet final, le Brésil s’incline devant l’Uruguay qui gagne par 2 buts à 1. Cette impossible défaite reste dans l’histoire comme le Maracanaço, c’est-à-dire le coup de Maracana.

De la légende, on passe alors au mythe. Depuis, l’équipe du Brésil n’entre jamais sur la pelouse du Maracana sans un petit pincement au cœur.

L’écrivain brésilien Nelson Rodrigues écrira à propos de ce maracanaço :

Chaque pays a son irrémédiable catastrophe nationale, son Hiroshima. La nôtre, notre Hiroshima, est cette défaite face à l’Uruguay en 1950.”

L’équipe nationale ne voudra plus jouer sous les couleurs Bleu et Blanc du maillot de la défaite et adoptera le Jaune et vert qu’on lui connaît à partir de cette date. Rien à voir donc avec Bolsonaro, si ce n’est que ce dernier a voulu en “jouer” lors de la dernière élection présidentielle au Brésil. 

Cela dit, l’équipe nationale devait connaître une autre défaite presque aussi humiliante. C’était en 2014. Toujours dans le cadre du championnat du monde. En demi-finale, l’Allemagne inflige une correction au Brésil qu’elle bat 7 buts à 1.

Fort heureusement, ce n’était pas dans l’enceinte du Maracana, mais dans celle du stade de Belo Horizonte. On se console comme on peut !

 

L’arène des dieux du stade

Le Maracana qui tire son nom du quartier de Rio de Janeiro où il a été construit, a vu passer sur sa pelouse toutes les stars du football mondial. À commencer par Pelé. 

Pelé, O Rei, mort le 29 décembre 2022 à Sao Paulo, a joué pour l’équipe nationale de 1957 à 1971. Il a remporté, au passage, trois fois la coupe du monde en 1958, 1962 et 1970. Et c’est au Maracana qu’il a frappé son millième but.

Le Maracana a vu passer sur sa pelouse toutes les stars du football mondial à commencer par Pelé
Le Maracana a vu passer sur sa pelouse toutes les stars du football mondial à commencer par Pelé

D’où la décision de l’Assemblée de Rio de lui donner son nom à la place de celui de Mario Filho. Mais, c’est encore loin de faire l’unanimité quel que soit le mérite de la superstar. 

A côté du roi Pelé, d’autres dieux du football ont fait les beaux jours du Maracana. Citons, entre autres, Maradona et Eusebio.

 

L’architecture avant-gardiste du plus grand stade du Brésil

Le Maracana : un stade géant

Bon, il ne faut pas oublier que le Maracana est le stade de la première coupe du monde de football de l’après guerre. Et ça crée forcément des obligations ! 

Le fait est que les architectes n’ont pas lésiné. Ils ont conçu un stade en ovale de 200 000 m2. Vu de haut, on dirait une des grandes soucoupes volantes du film Independance Day, dont le premier opus a été tourné en 1996 et le dernier en 2016.

L' architecture avant-gardiste du plus grand stade du Brésil
L’ architecture avant-gardiste du plus grand stade du Brésil

Evidemment, avec une pareille surface le Maracana peut accueillir un max de spectateurs. Plus de 200 000 à l’origine. Ils y étaient pour la finale de la coupe du monde de 1950. Beaucoup ne s’en sont pas remis. On sait pourquoi. En tout cas, pour le gardien, le “gardien maudit”, Moacir Barnosa Nascimento :

Au Brésil, la peine majeure pour un crime est de trente ans de prison. Moi, il y a quarante-trois ans que je paye pour un crime que je n’ai pas commis.

Suite à des rénovations majeures effectuées avant la Coupe du Monde de la FIFA 2014, la capacité du stade Maracanã a été réduite pour améliorer la sécurité et le confort des spectateurs.

Aujourd’hui, sa possibilité d’accueil est d’environ 78 000 spectateurs, ce qui reste un chiffre impressionnant, mais bien en deçà de sa capacité maximale historique de près de 200 000 spectateurs.

 

Les rénovations du plus grand stade du Brésil de 1999 et de 2014. 

Inauguré en 1950, le Maracana est revu et corrigé une première fois en 1999. Il s’agit, pour cette fois, d’accueillir la coupe du monde des clubs de la FIFA. La capacité tombe à 103 000 ! Près de moitié moins que celle du stade d’origine. 

Et ça continue. La rénovation pour la coupe du monde de 2014 et les JO de 2016 la font encore descendre. Elle est désormais de 79 000 places. 

Cela dit, au passage, la façade est classée par l’Institut national du patrimoine artistique et historique et le Maracana est devenu le cœur très actif d’un complexe sportif comprenant :

  • Un gymnase réservé au basket.
  • Un stade couvert de plus de 11 000 places.
  • Une piste d’athlétisme.
  • Un stade nautique.
  • Sans oublier, un musée. 

 

Le Maracana, le stade de tous les grands évènements du Brésil

Les grands matchs de football

Bon, il n’y a pas d’équipe résidente au Maracana. Le plus grand stade du Brésil est aussi le stade de tout le monde. Enfin, presque, il faut quand même être le champion de quelque chose. 

De fait, depuis son inauguration en 1950, dans les conditions que l’on sait, le Maracana a été le théâtre d’une multitude de finales dont, par exemples, celles de la Copa America, en 1989, 2019, et 2021. 

JO de 2016

À noter en “grand”, au titre des grands évènements sportifs qui se sont déroulés au Maracana, les J.O de 2016, bien sûr. Ce sont les premiers J.O d’été à se dérouler en Amérique du Sud. 

Du 5 au 21 août 2016, ils vont rassembler 11 000 athlètes et plus de 200 comités nationaux. Pour l’équipe nationale, ces J.O sont une vraie délivrance.

Le Brésil y est en effet sacré champion olympique en battant l’Allemagne après une séance de tirs au but, ô combien stressante ! C’est que l’image du coup du Maracana de 1950 “trotte” dans toutes les têtes !

 

Les grands concerts dans le plus grand stade du Brésil

Comme tous les grands stades qui se respectent, le Maracana accueillent les concerts hors norme. L’un d’entre eux a même réussi à inscrire son nom au livre Guinness des records. 

Le groupe de “new wave” norvégien A-ha qui a “sévi” de 1982 à 2010 fait un tabac à Rio en janvier 1993 en rassemblant près de 200 000 fans au Maracana. Un record d’affluence qu’il a conservé pendant 26 ans.

 

Les visites de Jean-Paul II

Mais peut-être bien que la plus grande star du Maracana, c’est Jean-Paul II. Le pape (1978-2005) s’y est rendu à trois reprises en 1980, 1991 et 1997. 

Lors de sa dernière visite, près de 115 000 fidèles se sont rassemblés au Maracana pour l’entendre s’exprimer lors d’une grande “fête des témoins”.

Les visites de Jean-Paul II
Les visites de Jean-Paul II

Indépendamment des questions logistiques, le choix du plus grand stade du Brésil pour y présider sa grande fête est aussi le résultat de l’amour du foot qu’a eu ce grand pape tout au long de sa vie.

Ce n’est pas pour rien qu’il a été socio du Barça sous le n° 108 000 et qu’il a été membre d’honneur de 7 grands clubs. 

Au stade Maracana, dira-t-il en 1997, nous avons assisté à une véritable “symphonie” de la famille, avec les témoignages forts sur le sacrement du mariage.”

On retrouve là, de façon quasi subreptice, une des raisons fondamentales qui font du foot, un des sports les plus populaires, sinon le plus populaire, de la planète.

Cette raison “mystique”, incarnée en quelque sorte par le pape, pendant un court instant, explique, bien mieux que les seuls enjeux financiers, un tel succès.

 

Comment visiter le plus grand stade du Brésil ?

Naturellement, le Maracana, ça se visite. C’est même impardonnable de ne pas le faire, si on se trouve à Rio de Janeiro. 

La visite dure, en général, un peu plus de 3 h. C’est qu’il y a pas mal de choses à voir et à ressentir ! Citons, entre autres : les équipements sportifs, la pelouse foulée par tant de stars, les souvenirs accumulés dans le musée et dans l’air qu’on peut y respirer, etc. 

 

Dernière question : c’est quoi le maracana qui se joue à 6 ? 

Disons-le, a priori, il n’a rien à voir avec le plus grand stade du Brésil. De fait, le maracana qui se joue à 6 sans gardien de but, avec de tout petits buts, sur un terrain pas plus grand qu’un terrain de handball, n’est pas né au Brésil, mais sur les campus, ou dans les ruelles, de Côte d’Ivoire.

Cependant, comme il est né à peu près au même moment que l’inauguration du Maracana, on peut peut-être y voir un lien de cause à effet. C’est, en tout cas, une excellente école de formation pour tous les aspirants champions. Il favorise énormément l’apprentissage de la technique et de la précision. 

Quoi qu’il en soit, le maracana est devenue aujourd’hui une discipline à part entière et des vétérans n’hésitent plus à y prolonger leur carrière. Preuve de la maturité de la discipline, chaque année, les meilleures équipes se disputent la coupe Mara’CAN.

Mais, populaire en Afrique, il reste encore discret sous nos latitudes, malgré la désignation de Daniel Pautrat, ancien DG d’Eurosport, comme président de l’Association Française de Maracana (AFMAR).

  • Drapeau Brésil 250x150cm - GRAND Drapeau brésilien 150 x 250 cm - AZ FLAG
    Conditionnement : A l'unité Finitions : Coutures doublées et bords renforcés - Oeillets métalliques Emballage : Sous Blister Matériel : Polyester 100D Haute Qualité Usage : Intérieur et extérieur modéré
  • Drapeau Brésil 150 x 90 cm Drapeau Brésilien avec 2 œillets Métalliques Fanion Grand Brazil Flag Parfait Pour Les Festivals Manif Decoration Extérieur Jardin Défilé
    Grand Drapeau Brésil: 150 x 90 cm, très grand; Le drapeau national est en tissu polyester 200D, épaissi et texture lisse. Flag of Brazil avec 2 Boucles en Cuivre: Ce drapau est doté de deux œillets, pratique pour fixer le drapeau et éviter de tomber. La matière synthétique trés solide. La qualité du tissus est de bonne manufacture et résiste bien aux vents. Bonne Finition: Fil fin, le drapeau Brésilien est cousu par des tours professionnels, les extrémités du fil sont nettes et régulières, lisses et belles, pas facile à déformer, le drapeau est coupé à chaud, pas de bavures. Motif Double Face: Pas de différence de couleur, traitement de couleur fixe à haute température, pénétration double face, le lavage n'est pas facile à décolorer. Drapeau Brésil Anti-UV: Couleurs vives, anti-UV, fixation à haute température, couleur claire, rayonnement anti-ultraviolet, maintien à long terme de la couleur d'origine, le lavage ne se décolore pas facilement.
  • AZ FLAG Drapeau Brésil 180x120cm - Grand Drapeau brésilien 120 x 180 cm
    Conditionnement : A l'unité Finitions : Coutures doublées et bords renforcés - Oeillets métalliques Emballage : Sous Blister Matériel : Polyester 100D Haute Qualité Usage : Intérieur et extérieur modéré
  • Generisch Maracana in Rio de Janeiro Sweat à capuche pour homme, vert, XL
    Sweat-shirt à capuche avec poche kangourou, poignets élastiques sur les manches et l'ourlet, cordon ton sur ton, intérieur gratté. 80 % polyester, 20 % coton, 280 g/m² autres couleurs et autres tailles (XS, 4XL ou 5XL) sur demande Veuillez ne pas commander d'autres tailles si vous soupçonnez ; il est possible d'échanger si la taille n'est pas adaptée autre couleur de motif sur demande également possible
Powered by Live Score & Live Score App