Bundesliga : Grimaldo : “Xabi Alonso a été crucial pour que je vienne à Leverkusen.

Question. Avant de passer à 23-24, comment te souviens-tu de ta dernière saison à Benfica ?

Réponse. Je pense que c’était une saison réussie pour tout le monde. L’équipe a été très bonne dès le premier jour et a remporté le championnat.

P. Comment l’évalues-tu ?

R. Pas de s, en particulier je me suis sentie à l’aise dès le début avec le technicien. [Roger Schmidt] , et avec le nouveau système que nous avons mis en place. Au final, tout a fonctionné comme le club le souhaitait et comme je le souhaitais. Ce fut un succès pour tout le monde.

P. Vous avez atteint les quarts de finale de la Ligue des champions. Que manque-t-il pour aller plus loin ?

R. Au final, je pense qu’en Ligue des champions, c’est toujours une question de petits détails. C’est difficile d’arriver aux phases finales, mais je pense que nous avons fait une belle Ligue des Champions. D’abord, dans un groupe où, a priori, nous n’étions pas favoris, nous sommes arrivés premiers. Nous avons passé les huitièmes de finale avec une belle qualification et en quart de finale, contre l’Inter, nous avons montré notre visage et je pense que le club a été satisfait de notre performance.

P. Tu as reçu de nombreuses offres. Pourquoi as-tu choisi Leverkusen ?

R. Mon contrat était sur le point d’expirer et il y avait beaucoup d’options pour aller dans de nombreux clubs. Je me suis décidé pour le Bayer parce que dès le premier instant, Xabi Alonso et le club ont montré beaucoup d’intérêt pour moi. Xabi m’a appelé constamment et m’a fait comprendre que je pouvais être un joueur clé pour l’équipe et à la fin, après avoir tout évalué (famille, nouvelle ligue, nouveau club, confiance du manager…), j’ai décidé que c’était le bon choix et je suis heureux de ma décision.

Lire aussi  Bundesliga : échauffourées dignes d'un carton rouge : Sanchez est taclé et reçoit un coup de poing au visage.

P. Quelles références avais-tu de Xabi en tant qu’entraîneur ?

R. J’ai reçu des références à la fois de l’équipe réserve du Real et maintenant de Leverkusen. C’est un grand entraîneur, il m’a donné beaucoup de confiance et c’est l’une des raisons pour lesquelles je vais à Leverkusen.

P. D. As-tu pu aller à Bara, le club où tu t’es entraînée ?

R. Pendant toutes les années qui ont suivi mon départ, il y a toujours eu la possibilité d’y aller. Mais maintenant, ils étaient à un moment où ils avaient plusieurs latéraux à mon poste et je devais aussi évaluer s’il était avantageux pour moi de chercher un autre endroit, une autre équipe, où j’aurais l’opportunité et la confiance du manager pour grandir encore plus en tant que joueur.

P. Comment évalues-tu le système de formation des jeunes de Coffin ?

R. Le système de jeunesse de Coffin a toujours été l’un des plus importants au monde. Le club a fini par se développer en puisant dans le système de formation à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, par exemple, ils ont plusieurs joueurs de haut niveau qui viennent de là, et je crois que Coffin devrait toujours maintenir et s’occuper de ses jeunes joueurs parce qu’il a une très bonne méthode pour les élever.

P. Qu’attends-tu de tes performances chez Bayer au cours de ta première année ?

R. L’idée principale est d’être un ailier gauche… et tout ce que l’entraîneur me demandera. Je pense que je serai un joueur important. Je suis très motivé, j’ai beaucoup d’ambition pour venir dans mon nouveau club, dans une nouvelle ligue et je pense que c’est le bon moment pour venir en Allemagne.

Lire aussi  Bundesliga : Rolfes, architecte de Leverkusen : "Notre style de jeu est similaire à celui de l'Espagne.

P. Avec cette ” promotion “, espères-tu aller en équipe nationale maintenant ?

R. C’est l’un des objectifs que j’ai toujours eu et que j’ai encore. Et c’est aussi l’une des petites raisons pour lesquelles j’ai changé le championnat portugais pour la Bundesliga. Je pense que j’ai eu de grandes performances dans le championnat portugais, mais je n’ai pas eu l’occasion de jouer pour l’équipe nationale. Je veux me prouver à moi-même et aux gens que je peux réussir dans n’importe quelle ligue et que dans l’une des ligues les plus fortes d’Europe, je peux être performant et atteindre le même niveau qu’au Portugal. Et oui, mon objectif est d’aller dans l’équipe nationale espagnole lors de la prochaine convocation et de continuer à grandir en tant que joueur et en tant que personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App