La Bundesliga s’assoit à nouveau à la table des fonds

Le président du FC Bayern, Jan-Christian Dreesen, souhaite introduire un fonds d’investissement dans la gestion du football professionnel allemand, à la manière de LaLiga et de CVC.

L’argent servira à la numérisation et à l’expansion internationale face à la stagnation du marché intérieur

‘Le FC Bayern n’est pas une île ! Nous sommes actuellement confrontés à de grands défis, également d’un point de vue financier. Les tournées d’été ne sont qu’un jalon, tous les clubs doivent se rendre plus visibles&rdquor ;, a déclaré Jan-Christian Dreesen il y a quelques jours.

Le directeur général de l’équipe bavaroise a envoyé ce message il y a quelques jours au reste des équipes de Bundesliga, et il l’a fait en sachant qu’il n’est pas facile pour lui d’amener la compétition sur son propre territoire. Et il s’agit ni plus ni moins que de l’entrée d’un fonds d’investissement dans la gestion du football professionnel allemand, à la manière de LaLiga et de CVC.

Les clubs allemands ont déjà voté sur cette option en mai dernier, mais n’ont pas réussi à se mettre d’accord après que 20 clubs ont dit oui, 11 ont dit non et cinq se sont abstenus. Les partisans de l’accord, où contrairement à l’Espagne les grands clubs sont basés, ont poussé à un nouveau vote plus tard dans l’année.

L’idée ne change pas : de placer un maximum de 10 % de la filiale qui vend les droits de télévision et de sponsoring de la Bundesliga pour lever jusqu’à 2 milliards d’euros.

L’argent servira à la numérisation et à l’expansion internationale face à un marché intérieur stagnant. La croissance est externe et l’écart est déjà si grand que LaLiga facture quatre fois plus cher la télévision internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App