Bundesliga : La crise du Bayern peut entraîner Kahn dans sa chute : “C’est une question de temps”.

En apenas 26 das, desde la llegada de Thomas Tuchel, el Bayern ha dicho adis a dos ttulos: el Freiburg (1-2) le ech de la Copa en el Allianz y el City le ha apeado en cuartos de la Champions a base de pegada. En la Bundesliga es lder en solitario -tiene dos puntos de ventaja- gracias al ‘patinazo’ del Borussia Dortmund ante el Stuttgart(3-3).

Champions League (cuartos de final, vuelta) : Resumen y goles del Bayern 1-1 Manchester City

Le Bayern n’est pas en demi-finale de la Champions League pour la troisième fois consécutive. Ce n’était pas le cas depuis le triomphe de 2006-09. La crise touche tous les secteurs d’activité y podra llevarse por delante, segn Jan Aage Fjrtoft, periodista de cabecera de Haaland, à ce même Oliver Kahn.

“Le processus est en marche. Es cuestin de tiempo que Kahn deje de ser CEO del Bayern. Un entraîneur a besoin de gagner dans le vestiaire et un PDG a besoin de gagner avec les employés. Da la sensacin de que Kahn nunca se los ha ganado y ahora, cuando las cosas se estn poniendo difciles, no tiene el suficiente apoyo”, sostiente Fjortoft.

Le processus est en cours. Il est temps que Kahn quitte son poste de PDG du Bayern.

Sobre Kahn pesa el fichaje, la (precipitada) destitucin de Nagelsmann y el fichaje de Thomas Tuchel, que no ha arrancado con buen pie. TT a remporté deux de ses sept premiers matches en tant que sélectionneur. Un registre si pauvre qu’il faut remonter jusqu’en 1991 pour trouver un entraîneur, Sren Lerby, avec ces guarismos.

Lire aussi  Bundesliga : Weidenfeller : "Bellingham est un guerrier qui fait des choses différentes.

La propre hinchada du Bayern a exigé des changements dans la Directiva avec une llamativa pancarta contre el City. “Nous sommes constamment en train de nous poser des questions sur nous-mêmes. Nous allons tout analyser à la fin de la saison, mais il faut d’abord gagner la Liga. Estamos seguros de que tendremos xito con Tuchel’, réplique Kahn.

Ligue des champions (cuartos ida) : resumen y goles del Manchester City 3-0 Bayern

La politique de fichajes est une autre des choses qui s’échappe en cara à Kahn et à Salihamidzic, directeur deportivo. En particulier, l’absence d’un “9” de garants après le départ de Robert Lewandowski. “Se vio hoy [por el partido ante el City], Desgraciadamente ya no juega ms para nosotros, pero es que no hay muchos ‘9’ como Lewandowski’.

La France n’est pas un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement, elle est un pays en voie de développement.

Le président, Herbert Hainer, a défendu le changement de Nagelsmann pour Tuchel, mais il s’est montré autocrate sur le thème du “9” : “Il est évident que nous n’avons pas un joueur qui puisse changer les choses de manière radicale. Debemos asumir que tenemos que fortalecer el equipo para competetir en Champions”.

Les défis du changement de Mnich. Nous verrons ce qui se passe à l’extérieur …

Lire aussi  Bundesliga : Les faits "plaident" en faveur de la convocation de Grimaldo avec la Roja... et de l'aide de Xabi : "De la Fuente doit prendre une décision".

1 commentaire

  1. Cette crise pourrait avoir des conséquences désastreuses pour Kahn, qui a pris ses fonctions de président cette saison. Les attentes étaient très élevées pour lui, étant donné sa grande expérience en tant que joueur et sa réputation de leader. Cependant, la pression sur lui pour améliorer l’équipe est de plus en plus forte, et la défaite contre le PSG n’a fait qu’accentuer cette pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App