Ligue des champions : comment le Bayern a perdu la Bundesliga : ” Il faut arrêter de romantiser “.

La Ligue des champions, dans laquelle ils affronteront Arsenal en quart de finale, est le seul trophée qui reste à l’équipe de Thomas Tuchel pour ne pas terminer la saison sur un chèque en blanc. Cela n’est plus arrivé depuis la saison 2010-2011, lorsque l’équipe avait terminé troisième d’une Bundesliga dont le Borussia Dortmund était champion.. Et dans cette équipe de Jürgen Klopp, les Bavarois ont “pêché” plusieurs pièces.

Robert Lewandowski, Mats Hummels et Mario Götze se sont retrouvés à l’Allianz des années plus tard.. Une ‘tradition’ du Bayern, qui a signé par le passé Kimmich (RB Leipzig), Neuer (Schalke 04), Mario Gomez (Stuttgart), Klose (Werder Brême), Lucio (Leverkusen), Podolski (Cologne), Ballack (Leverkusen)… en provenance de la Bundesliga. Un “modus operandi” qui a changé au cours de la dernière décennie.

Les ventes les plus importantes de la Bundesliga.

  1. Dembélé (Dortmund à Barcelone) : 135 millions d’euros
  2. Bellingham (de Dortmund au Real Madrid) : 103 millions d’euros
  3. Kolo Muani (de Eintracht au PSG) : 95 millions d’euros
  4. Gvardiol (de RB Leipzig à City) : 90 millions d’euros
  5. Sancho (Dortmund à United) : 85 millions d’euros
  6. Havertz (Leverkusen à Chelsea) : 80 millions d’euros
  7. De Bruyne (de Wolfsburg à City) : 80 millions d’euros
  8. Szoboszlai (de RB Leipzig à Liverpool) : 70 millions d’euros
  9. Pulisic (de Dortmund à Chelsea) : 64 millions d’euros
  10. Aubameyang (Dortmund à Arsenal) : 63,75 millions d’euros.
  11. Jovic (De l’Eintracht au Real Madrid) : 63 millions d’euros
  12. Nkunku (RB Leipzig à Chelsea) : 60 millions d’euros
  13. Haaland (Dortmund à City) : 60 millions d’euros

Le Bayern a laissé filer certains des plus grands talents qui ont récemment émergé en Bundesliga. La liste est longue. DEmbelé (Barcelone), Bellingham (Real Madrid), Kolo Muani (PSG), Gvardiol (City), Sancho (United), Havertz (Chelsea), De Bruyne (City), Szoboszlai (Liverpool), Pulisic (Chelsea), Aubameyang (Arsenal), Jovic (Real Madrid), Nkunku (Chelsea), Haaland (City), Keïta (Liverpool)…. La plupart d’entre eux ont atteint la Premier League après avoir brillé à Dortmund, Leipzig, Wolfsburg, Eintracht….

Lire aussi  Bundesliga : Xabi Alonso retrouve la forme au Bayer Leverkusen

L’histoire a changé. ‘Je n’achèterai pas un joueur pour 150 ou 200 millions d’euros.Je ne veux pas participer à cette folie du marché. Au Bayern, nous rejetons ce genre de choses, , a déclaré le président Uli Hoeness en 2017.. Pourtant, depuis, Kane (95 ” kilos “), Lucas Hernández (80), De Ligt (67) ont été achetés… mais peu en provenance des ” Bundes “.

Je ne vais pas acheter un joueur pour 150 ou 200 millions d’euros, je ne veux pas participer à cette folie du marché. Au Bayern, nous rejetons ce genre de choses.

Il y a des exceptions (Upamecano, Pavard, Goretzka, Gnabry, Guerreiro…). mais aucun d’entre eux n’a le ” pouvoir ” de la majorité qui a quitté l’Allemagne. La puissance économique de la Premier League et de clubs comme le PSG et le Real Madrid a réduit leurs principales zones de chalandise. “Le marché a changé. Autrefois, Chelsea, Liverpool, City ? Ils ne pouvaient pas rivaliser avec le Bayern. Aujourd’hui, ils les ont dépassés, même Newcastle peut dépenser plus ! MARCA Miguel GutiérrezJournaliste hispano-allemand ayant de l’expérience dans divers médias.

Le marché a changé Il fut un temps où Chelsea, Liverpool et City ? ne pouvaient pas rivaliser avec le Bayern. Aujourd’hui, ils les ont dépassés. Même Newcastle peut dépenser plus !

Il faut arrêter de faire du romantisme. Les gens regardent l’argent. Le Bayern peut faire de bons transferts, mais il ne paie pas le prix fort en jetons. Et la Premier League, le PSG, le Real Madrid, Barcelone[…]sont plus avancés financièrement”, a déclaré Gutiérrez.

Lire aussi  Bundesliga : Premier grand match de Bundesliga : Bayern-Leverkusen pour tester le record d'invincibilité de Xabi Alonso

Dortmund ferme le robinet

Le BVB, grand rival du Bayern, a décidé en 2019, selon “Bild”, de ne pas transférer de stars au club munichois afin de lui disputer la Bundesliga. Et pour cette raison , les Bavarois n’ont pas réussi à attirer Dembélé, Bellingham, Sancho, Pulisic, Aubameyang, Haaland[…]à l’Allianz ArenaIls se dirigeaient tous vers la Premier League, la LaLiga[…]’Avant, ils avaient plus de muscles et avaient signé Mario Gomez, Klose, Pizarro… mais maintenant la situation a changé. Gagner la Bundesliga et jouer la Ligue des champions chaque année ne leur a pas donné ce coup de pouce’, souligne Gutiérrez.

‘Le Bayern peut encore rivaliser avec les salaires des grands championnats… mais la Bundesliga n’est pas aussi attrayante que la LaLiga ou la Premier League.

Darian Leicher, ‘Bild’.pose un diagnostic similaire. “Les salaires du Bayern peuvent encore rivaliser avec ceux des grandes ligues. Mais la Bundesliga n’est pas aussi attractive que, par exemple, la LaLiga ou la Premier League. D’une part, parce que pendant des années, il n’y a pas eu de concurrence. D’autre part, en termes de marketing personnel des joueurs, par exemple par le biais des médias sociaux. Les autres ligues sont beaucoup plus fortes à cet égard. Leur hégémonie a pris fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App