LaLiga Santander : LaLiga porte plainte contre le PSG et Manchester City pour atteinte au fair-play financier

La plainte contre le PSG a été déposée cette semaine, tandis que celle de City a eu lieu en avril. C’est-à-dire qu’avant d’annoncer la signature de Erling Haland. Tebas a pointé ces dernières semaines l’impossibilité pour le PSG de renouveler Mbappé avec les pertes qu’il a subies ces dernières saisons.

« Le PSG va se retrouver avec des pertes de 200 kilos, il en traîne déjà 300… et ils vont renouveler Mbappé avec ces sommes. Les pièges vont devoir faireJe ne sais pas si payer en dehors du milieu français ou obtenir beaucoup de parrainages, ce qu’ils font déjà », a-t-il déclaré à propos du PSG lundi dernier à Valladolid.

Quant à Manchester City et Haaland, il s’est exprimé dans ce même acte : « Ils ont dû faire quelque chose, car Haaland a demandé plus aux clubs en dehors des 60 kilos qui ont été payés ». LaLiga souligne dans son communiqué qu’elle n’exclut pas d’élargir ces plaintes avec des apports de nouvelles données.

Quelles conséquences ces plaintes auront-elles ? Selon leur gravité, elles peuvent entraîner des sanctions sportives ou financières, ou les deux.

Voici la note complète de LaLiga:

LaLiga a déposé cette semaine une plainte auprès de l’UEFA contre le PSG, qui en rejoindra une autre contre Manchester City en avril, pour avoir compris que ces clubs enfreignent continuellement les règles actuelles du fair-play financier.

LaLiga considère que ces pratiques altèrent l’écosystème et la pérennité du football, nuisent à tous les clubs et ligues européens, et ne servent qu’à gonfler artificiellement le marché, avec de l’argent non généré par le football lui-même.

LaLiga comprend que le financement irrégulier de ces clubs s’effectue, soit par des injections directes d’argent, soit par le biais de sponsoring et d’autres contrats qui ne correspondent pas aux conditions du marché ou n’ont pas de sens économique.

Les plaintes contre Manchester City devant l’UEFA ont été déposées au mois d’avril et cette dernière semaine celle correspondant au PSG a été présentée, même s’il n’est pas exclu que dans les prochains jours des prolongations de certaines de ces plaintes soient faites avec les contributions de nouvelles données.

Par ailleurs, LaLiga a contracté des cabinets d’avocats en France et en Suisse, dont le cabinet français de l’avocat Juan Branco, dans le but d’engager dans les meilleurs délais des actions administratives et judiciaires devant les instances françaises compétentes et devant l’Union européenne.

En Suisse, LaLiga étudie différentes options de représentation en raison des éventuels conflits d’intérêts de Nasser Al-Khelafi découlant de ses différents rôles au PSG, à l’UEFA, à l’ECA et à BeIN Sports.

Ce n’est pas la première fois que la Liga dénonce ces pratiques anticoncurrentielles devant l’UEFA. L’organisation espagnole a toujours mené la défense du contrôle économique. En 2017 et 2018, il a déposé des mémoires auprès de l’UEFA contre le PSG et Manchester City pour violation du fair-play financier, ce qui a entraîné des sanctions de l’UEFA contre les deux « clubs d’État », bien qu’ils aient ensuite été annulés en raison d’étranges décisions du TAS.

Les plaintes de LaLiga, ainsi que les déclarations que l’association des clubs espagnols a faites ces derniers temps à cet égard, sont faites sur la base de données et après un suivi et une analyse détaillés des comptes audités des clubs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App