« C’est la tabulation qui a provoqué toute la cascade de transferts » : la cause du marché « fou » a son propre nom | Le Stringer | Le Sanhédrin d’El Larguero

<

Ramón Besa et Manuel Jabois étaient à ‘El Larguero’ pour passer en revue la situation actuelle du marché des transferts avec deux noms propres : Cristiano Ronaldo a signé pour lui Manchester United et Kylian Mbappé est sur le point de faire la même chose avec lui Real Madrid. De plus, ils ont analysé l’arrivée possible de Pep Guardiola au banc de la séléction espagnole.

L’arrivée de Cristiano Ronaldo à Manchester

Manuel Jabois: “C’est étrange dans le sens où Cristiano semblait vouloir conquérir ce qu’il n’avait jamais conquis : l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre… La chose logique aurait été de finir en Allemagne ou en France, mais c’est romantique d’avoir fini à United, où il s’est imposé comme une grande star européenne”.

Le scénariste de ce marché des transferts doit être bien fou

Ramon Besa: “Le Barça a lâché Messi et ‘la marimorena’ s’est armé. C’est le domino qui a provoqué tout le mouvement des signatures. Ce n’est pas une signature qui a déclenché la tempête, mais une démission. On sait que Messi est au PSG et qu’il sera avec Neymar, Mbappé, Cristiano, etc. Tout est en train de basculer et ce qui est vrai, c’est que dans ce grand puzzle la possibilité que Ronaldo se soit joint à Guardiola aurait été la chose la plus imprévisible. beaucoup de vertige”.

Manuel Jabois: “Je reconnais mon étonnement hier avec la signature de Cristiano par City. Je n’arrêtais pas de penser à la question qu’ils poseraient à Pep sur qui est le meilleur : Messi ou le Portugais.”

Luis Enrique bénit Guardiola en tant qu’entraîneur espagnol

Ramon Besa: « Luis Enrique a besoin de vivre dans le conflit. Beaucoup de gens peuvent être surpris de voir Cristiano comme entraîneur, mais il a une explication : l’amour pour le football qu’il a. C’est vrai qu’il s’est positionné avec une position politique, mais le essence du football ça va plus loin. Nous sommes à une époque où associer des symboles à des personnages est très complexe. Guardiola aime beaucoup le football et l’a révolutionné à bien des égards. ”

Manuel Jabois: “C’est un dilemme un peu pervers. Il est très ‘culé’ et il a affronté le Barça en Ligue des champions quand il était avec le Bayern. Evidemment il n’a pas fêté les buts des Blaugrana en secret. Il ne faut pas être le plus grand Espagnol de tout pour représenter la Sélection. S’il ne s’excite pas avec l’hymne, il ne se passe rien. Guardiola en Espagne jouerait un beau rôle. Nous voici avec le problème habituel car nous avons la peau sensible. ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App