Signatures : “Y a-t-il un autre Andy Carroll ? Comment Amiens a signé le “9” pour remplacer Fernando Torres

“Je suis stupéfait. C’est une somme incroyable pour un joueur qui a passé une demi-saison en première division, bien qu’il se soit très bien débrouillé, il est jeune et son potentiel est là”, a déclaré Alan Shearer à l’époque. Carroll a atterri à Anfield aux côtés de Luis Suarez pour remplacer Fernando Torres… mais leurs chemins ont pris des directions opposées.

Les blessures et le manque d’opportunités ont pesé sur un international anglais qui, après le… Liverpool (2011-12), il a joué pour West Ham (2012-2019), Newcastle à nouveau (2019-21), Reading (2021 et 2022-23) et West Bromwich (2022)., alternant également des périodes sans équipe.

Le légendaire Andy Carroll demandant à ses supporters d’arrêter de siffler et d’applaudir davantage.

“C’était très dur pour moi de ne pas jouer alors que je pensais que j’aurais pu faire la différence. Je veux être compétitif le plus longtemps possible. Les enfants continuent de penser que je vais signer à City ou à Barcelone, ce qui, nous le savons tous, n’arrivera pas, Mais ils continuent à me pousser à trouver un club et c’est ce que je veux faire. Je veux jouer devant ma famille et gagner des matchs. Ma volonté et ma passion n’ont pas faibli le moins du monde, confiait-il en 2021 dans ” The Athletic “.. Et Carroll, 34 ans, a trouvé sa place dans le football français l’été dernier.

La nouvelle vie de Carroll

“J’avais des options en Angleterre et aussi à l’étranger. La ville, le camp d’entraînement…. Tout est fantastique ! J’espère faire d’Amiens ma maison pour les prochaines années. Je dois m’adapter à cette nouvelle philosophie de vie, de jeu.. J’ai hâte de découvrir ce club et mes supporters. Être un leader, c’est l’histoire de ma vie. Je veux gagner des matchs et apporter de l’expérience à mes jeunes coéquipiers. Tout le monde m’a aidé depuis mon arrivée, ils ont été géniaux avec moi”, a déclaré le “9” sur Prime Video après avoir scellé son transfert vers l’équipe de deuxième division française.

J’espère faire d’Amiens ma maison pour les prochaines années.

L’international anglais a signé jusqu’en 2025 avec une équipe pour laquelle il a marqué trois buts en Ligue 2. Mais comment Amiens, club de deuxième division française, a-t-il pu faire signer Carroll, qui n’avait jamais joué en dehors de l’Angleterre ? John Williams, le directeur sportif du club, a donné la clé d’un transfert qui s’est concrétisé grâce au marché numérique de… ‘TransferRoom‘, l’outil où plus de 700 clubs du monde entier sont connectés pour proposer et signer des joueurs.

Reading m’a proposé le joueur. J’ai vu son nom et je me suis dit : ” Y a-t-il un autre Carroll ? ” Mais c’était le vrai ! J’ai parlé directement à l’équipe et nous avons trouvé un accord rapidement.

“Sans ‘TransferRoom’, il aurait été impossible de trouver un accord. J’ai mis sur la plateforme que je cherchais un attaquant et Reading m’a proposé le joueur. J’ai vu son nom et je me suis dit : ” Y a-t-il un autre Carroll ? ” Mais c’était le vrai ! Je pensais qu’ils allaient demander beaucoup d’argent… mais ce n’était pas le cas… J’ai discuté directement avec l’équipe. J’ai parlé directement avec l’équipe et nous avons trouvé un accord très rapidement. Andy était très reconnaissant de venir en France. C’est un leader, très professionnel, il nous apporte de l’expérience et de la qualité, il aide les jeunes…. C’était un transfert parfait pour Amiens”, explique Williams. C’est ainsi qu’a pris fin Carroll, avec le “99” sur le dos, dans la petite ville de 132 000 habitants des Hauts-de-France.

Lire aussi  Les chants malheureux des ultras niçois à propos de la mort d'Emiliano Sala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App