Ligue Europa : l’or européen est loin du PSG : Trapp, Thiago Silva, Coman, Ibra…

Un sujet qui, pour l’instant, lui résiste. Depuis, le PSG a perdu quatre fois en huitièmes de finale de Ligue des Champions (2017, 2018, 2019 et 2022), quatre fois en quarts de finale (2013, 2014, 2015 et 2016), une fois en demies (2021) et une fois en la finale (2020). « L’or » européen réside loin de Paris.Kevin Trapp, champion de la Ligue Europa avec l’Eintracht Francfort, Il a été le dernier à vérifier.

Thiago Silva (Ligue des Champions 2021)

Le Brésilien a été l’une des « pierres angulaires » sur lesquelles QSI a commencé à construire le cycle glorieux du PSG. Il est arrivé de Milan en 2012 pour 42 millions d’euros. Thiago Silva a disputé 315 matchs et marqué 17 buts avant de rejoindre Chelsea en transfert gratuit en 2020.

Il avait 35 ans et à Paris on a compris qu’il avait fait un cycle. Cependant, Thiago Silva a été proclamé champion de la Ligue des champions avec les « bleus » un an plus tard. En finale, contre City (0-1), il a débuté comme titulaire, mais a abandonné sur blessure à la 39e minute.

Zlatan Ibrahimovic (Ligue Europa 2017)

Le premier grand symbole du « nouveau » Paris Saint-Germain. Le Suédois a marqué 156 matchs et distribué 61 passes décisives lors de son passage au Parque de los Prncipes. La France était trop petite pour lui. « S’ils changent la Tour Eiffel pour ma statue, je resterai », a-t-il plaisanté avant de se rendre gratuitement à Manchester United en 2016.

Une grave blessure au genou a précipité ses adieux à Old Trafford après un an et demi. Malgré tout, il a laissé de très bons records : il a marqué 29 buts et délivré 10 passes décisives en 53 matchs. Ibra était la clé de Manchester United a remporté la Super Coupe, la Coupe de la Ligue… et la Ligue Europa lors de sa première saison en Angleterre.

David Luiz (Ligue Europa 2019)

Le défenseur central brésilien savait déjà ce que c’était que de gagner en Europe avant de signer au PSG en 2014. L’ancien joueur de Benfica avait remporté la Ligue Europa avec Chelsea en 2012-13. Un succès qu’il n’a pas pu renouveler tout au long des 89 matchs (huit buts) qu’il a disputés avec le Paris Saint-Germain.

Son cas est paradoxal. Il a quitté Paris en 2016 pour revenir à Chelsea et a de nouveau remporté la Ligue Europa avec les « bleus » en 2019. Ils ont battu Arsenal (4-1) en finale grâce à une belle prestation d’Hazard, auteur de deux buts.

Kingsley Coman (Champions 2020)

L’affaire la plus sanglante. L’équipe de jeunes du PSG est partie gratuitement pour la Juventus en 2014 faute d’opportunités. Avec l’équipe première, il n’a joué que 55′ répartis sur cinq matchs.

Coman, cependant, a remporté la gloire européenne au Bayern. Et il l’a fait, curieusement, contre « son » Paris Saint-Germain. C’est le but qui a battu le PSG (0-1) en finale de la Ligue des champions 2019. Le projet QSI n’avait jamais été aussi proche de l’orejona et une équipe de jeunes a pris sur lui de briser son rêve.

Kevin Gameiro (Ligue Europa 2014, 2015, 2016 et 2018)

L’exemple de Kevin Gameiro n’est pas aussi douloureux que celui de Coman. Il est arrivé en 2011 de Lorient pour 11 millions… mais les signatures ultérieures de Lavezzi, Ibrahimovic et Cavani l’ont laissé sans place.

Gameiro s’est rendu en Espagne pour devenir le « roi » de la Ligue Europa. Il a remporté jusqu’à quatre « anciens titres UEFA » lors de son séjour à Séville (2014, 2015 et 2016) et à l’Atlético (2018).

Kevin Trapp (Ligue Europa 2022)

Le dernier maillon d’une longue chaîne. Sur son chemin à travers Paris, il a dû partager le gardien avec l’ex-Madridista Arola. Il a joué 91 matchs pour le PSG, encaissant 61 buts et gardant une feuille blanche 48 fois. Il a cependant été marqué par le 6-1 encaissé face à Barcelone.

La signature de Keylor l’a contraint à partir en prêt – il sera ensuite transféré – à l’Eintracht Francfort. De retour en Allemagne, Kevin Trapp a encore une fois performé au plus haut niveau. Son rôle dans la finale de la Ligue Europa le justifie. Le gardien s’est déguisé en héros avec un arrêt salvateur à bout portant vers Kent en fin de prolongation et a brillé, encore plus, stoppant le penalty de Ramsey. Un autre qui trouve « l’or » loin de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App