Buts et faits marquants d’Aston Villa

Manchester City subit une défaite peu glorieuse à Villa Park face à des adversaires de taille.

Leon Bailey a marqué le seul but du match et Dibu Martinez a été remarquable dans les buts.

Le cerveau d’Emery, les mains de Dibu Martinez… et le but de Leon Bailey. Aston Villa continue de découvrir des formules magiques pour contrer les grands de la Premier League. Cette fois, ce sont les champions qui ont succombé. Manchester City a manqué de réponses. Pep Guardiola n’a pas réussi à résoudre le “puzzle” mis en place par le joueur d’Hondarribia et a fini par s’incliner sur le plus petit des tableaux. Bailey a porté le coup fatal qui les laisse au-dessus du grand rival à battre en Angleterre.

L’équipe d’Unai Emery savait que c’était le bon jour pour porter le coup qu’elle attendait depuis le début de la saison. Les “méchants” sont entrés dans la zone de la Ligue des champions lors de la dernière journée et leurs performances sont toujours au niveau des “Big Six”. Le match à Villa Park contre Manchester City était l’occasion rêvée de montrer ce qu’ils ont dans le ventre cette saison.

L’équipe de Pep Guardiola se devait également de gagner à Birmingham. Le match nul contre Tottenham avec le but de Kulusevski en fin de première mi-temps a été un coup dur à digérer. Le pire, c’est de savoir qu’ils auraient pu gagner avec l’avance refusée à un Erling Haaland devenu fou. L’équipe mancunienne n’est pas arrivée la tête à la bonne place.

Lire aussi  Premier League : Emery "historique" construit une forteresse à Villa Park : 14 victoires consécutives.

Aston Villa a exploité chaque centimètre carré du terrain pour se faire remarquer. En première mi-temps, ils ont eu le dessus grâce à leur joueur offensif le plus dangereux, Leon Bailey. PParce qu’Emery s’est offert le luxe de faire tourner la star de la saison, Moussa Diaby, laissant le Jamaïcain mener l’attaque des “lions”. Et il l’a fait à la perfection avec son pied gauche.

Même si c’est son pied droit qui a déséquilibré l’action en deuxième mi-temps. Et aussi celui de Rúben Dias, qui a été à l’origine de l’action de la deuxième mi-temps. a tenté de bloquer le tir de Bailey avec une telle malchance qu’il a dessiné un lob parfait pour Ederson. Le gardien brésilien n’a rien pu faire pour empêcher le but. Le public de Villa Park s’est mis à applaudir à tout rompre.

Pep et son Manchester City, qui avaient déjà renoncé à Julian Alvarez et Phil Foden au profit de Kovacic et du jeune Oscar Bobb, se sont retrouvés sans réponse. Villa a failli marquer le deuxième but, mais Douglas Luiz a touché le poteau. La victoire est tout de même restée à domicile. Aston Villa, à la troisième place, se tourne maintenant vers City, qui reste à la quatrième place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App