Avis : Le plus du ‘MUST’ : « Mourinho refait l’histoire… dommage que ça pèse sur Xavi »

Le plus du MUST : « Mourinho refait l’histoire… même si ça pèse sur Xavi »

« Mourinho n’entrera pas dans l’histoire du football », avait prédit Xavi Hernndez en 2014. Eh bien, « The Special One » est de nouveau entré dans l’histoire … mal malgré l’actuel entraîneur du FC Barcelone. Mou a réalisé quelque chose d’unique : gagner quatre compétitions UEFA… avec quatre nomenclatures différentes ! Il a conquis «l’ancienne» UEFA (2003) et la Ligue des champions (2004) avec Porto, a de nouveau remporté la Ligue des champions avec l’Inter (2010), a remporté la Ligue Europa avec Manchester United en 2017 et maintenant, il a remporté la Conférence avec la Roma.

Certains diront que c’est un trophée mineur. La vérité est que Mou s’est conformé. Commencer en tant que favori avec Tottenham… et ont été proclamés champions. Tout le monde ne peut pas en dire autant. L’euphorie qui a déclenché sa signature à la Roma est désormais récompensée. La ‘Loba’ a mis fin à 14 ans de disette avec le premier titre européen dans ses vitrines.

But de Zaniolo (1-0) à Rome 1-0 Feyenoord

La Conférence a servi d’« ouverture » à la finale de sa « grande sœur » : la Ligue des Champions. Les deux meilleures équipes d’Europe s’affrontent, avec l’autorisation de Manchester City, et il est difficile de faire un pronostic. Si on s’en tient au football pur, je vois Liverpool comme un favori. Je crois sincèrement qu’il gère plus de records et qu’il a plus de ressources que le Real Madrid.

Maintenant, le Real Madrid en Ligue des champions ne résiste à aucun type d’analyse. Car quelque chose est le « roi de l’Europe » avec 13 « orejonas ». Ses retours épiques contre le Paris Saint-Germain, Chelsea et Manchester City transcendent la logique. Ils cachent des intangibles impossibles à déchiffrer et qui, bien que ce ne soit pas une analyse très « intelligente », en font, à mon avis, le petit favori pour la finale de ce soir à Paris.

Adrin San Miguel : « La finale sera comme un match de boxe ».

De la finale de la Ligue des champions, nous sommes passés à la finale du championnat. Fulham et Bournemouth sont déjà de retour en Premier League. La dernière place se décidera demain à Wembley, un seul match, entre la forêt de Nottingham et la ville de Huddersfield.Ou ce qui revient au même : la finale des 200 millions. Et c’est que c’est le prix auquel les experts chiffrent la ‘valeur’ ​​de monter dans l’élite ‘football’.

Dans le sport, il y a des ingrédients pour voir un grand match. Nottingham Forest, la seule équipe avec plus de Coupes d’Europe (2) que de Ligues, rêve de revenir en Premier 23 ans plus tard ! porté par le « vertige » que lui apportent ses jeunes talents : Brennan Johnson, James Garner et Djed Spence. La « résurrection » de Huddersfield est dirigée par Carlos Corbern. L’entraîneur espagnol sait déjà ce que c’est que de monter en Premier ministre : il l’a fait avec Leeds à l’époque où il était l’assistant de Bielsa. Désormais, il cherche à entrer seul dans l’histoire avec une équipe qui, ces dernières saisons, avait du mal à ne pas descendre en Ligue 1 (troisième division).

Nous sommes passés d’un entraîneur à un autre : Stefano Pioli. L’ancien entraîneur de la Lazio, de l’Inter et de la Fiorentina, entre autres, il a été l' »homme » clé de Milan qui a reconquis le « Scudetto » 11 ans plus tard. Les ‘rossoneri’, orphelins de leur franchiseur (Zlatan Ibrahimovic) pour cause de blessure, ont basé leur succès sur le bloc. En tant qu’ÉQUIPE, au sens littéral du terme, ils ont été, de loin, les meilleurs de la Serie A.

Seule la dernière ligne droite de Rafael Leao a sauvé Milan de ne pas terminer la Ligue sans aucun joueur parmi les 10 meilleurs buteurs, les 10 meilleurs assistants et les 10 joueurs qui ont créé le plus d’occasions de « calcio ». Un fait qui montre clairement que Pioli a placé le groupe au-dessus des individualités. En défense, ils ont été un « rock » : ils ont gardé une cage inviolée 18 fois. La jeunesse de Leao, Kalulu, Tonali, Tomori, Theo vous invite à rêver… petit à petit que Milan retrouve un ‘9’ buteur et futur.

L »araignée’ démange, démange… et elle n’arrête pas de démanger. Julin Álvarez a écrit son nom dans le « Livre Guinness des records » en 8-1 contre Alianza Lima. L’agresseur « millionnaire » est devenu le premier joueur de River Plate à marquer six buts dans un match et le deuxième joueur à le faire dans l’histoire de la Copa Libertadores. Prenons le « témoin » du Bolivien Juan Carlos Snchez (Blooming, 1985).

Le doute est maintenant là où passe son avenir. « Il fera la pré-saison avec nous », a assuré Pep Guardiola après avoir annoncé sa signature et l’avoir laissé en prêt pour encore six mois à River. La signature de Haaland réduit ses options… mais il me semblerait mal de le laisser partir. Julin Álvarez a le niveau pour jouer pour City, soit comme attaquant de référence, soit comme compagnon du Norvégien. Leurs profils sont complémentaires et la mobilité de « l’araignée » pourrait être très utile à Pep dans les matchs serrés.

Voici Julin Álvarez, la nouvelle découverte de Pep pour la nouvelle ville

Les moins de 17 ans européens sont un « terrain de pêche » idéal pour « parrainer » de nouveaux #Protégés. L »élu’, à cette occasion, est Gabriel Osei Misehouy (msterdam, 18-07-2005). Ce jeune homme, d’origine ghanéenne, s’est imposé comme le leader des Pays-Bas. C’est en fait le but qui a « ouvert la boîte » contre l’Italie en quarts de finale.

Misehouy, à vrai dire, cumule déjà deux buts et deux passes décisives en Championnat d’Europe. Cependant, l’importance du milieu offensif / milieu de terrain de l’Ajax transcende ses jeux de «valeur de but». C’est un milieu de terrain droitier, très dynamique. Il aime participer à la gestation de la pièce. En plus, il aime ça avec un ballon. Cela peut parfois sembler quelque peu anarchique tactiquement, mais a développé un excellent « timing » pour accompagner le jeu et apparaître par surprise depuis la deuxième ligne. De plus, il ne coupe pas. Il est courageux lorsqu’il s’agit de tenter sa chance avec des tirs à moyenne et longue distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App