Johan Cruyff

Il n’y a guère que 5 ans que Johan Cruyff a tiré sa révérence et s’en est allé. Mais, il est encore très présent dans l’esprit et dans le cœur des millions de passionnés de la planète foot. Johan Cruyff ! Le joueur exceptionnel qui a ramené l’Ajax Amsterdam en haut de l’affiche du football européen, la star du Barça adulée par les socios, l’homme aux trois ballons d’or, du « Cruyff turn » et des décapants Cruyffismes.

Les superlatifs s’enchaînent quand on évoque la grande figure du foot qu’a été Johan Cruyff. Et, pourtant avec un physique bien peu impressionnant, rien ne le prédestinait à un tel destin. Hors mis le fait qu’il est né quasiment sur la pelouse du stade qui porte aujourd’hui son nom, le Johan Cruyff Arena.

 

Les débuts fulgurants de Johan Cruyff

Johan Cruyff est né, le 25 avril 1947, d’une famille de commerçants, installés juste devant le stade où s’entraîne et joue l’Ajax Amsterdam. Il a la malchance de perdre son père très tôt et la chance de pouvoir oublier la peine et les difficultés familiales qui s’ensuivent en se donnant corps et âme au foot. 

Entré à 10 ans dans l’équipe phare d’Amsterdam, il est promu, dès 1964, joueur titulaire de l’équipe première. Il a tout juste 17 ans. Et, très vite, il en devient le titulaire indispensable. A cette époque-là, cela fait bien longtemps que l’Ajax Amsterdam n’a pas gagné de grands championnats.

 

Rencontre décisive avec Rinus Michels

Mais, ses débuts en tant que joueur professionnel vont coïncider avec ceux de Rinus Michels comme entraîneur du club après y avoir fait toute sa carrière de joueur professionnel, interrompue en 1957, à cause d’une blessure au dos.  Lui aussi y a fait toutes ses classes. Lui aussi y est né juste à côté. Il y arrive après avoir mûrement réfléchi sur la manière dont on devait jouer au football. 

RINUS MICHELS
Rinus Michels

Car, Rinus Michels est le père du football total. Autrement dit, du football moderne. Et Johan Cruyff en sera le premier traducteur de talent et la première vedette. Dans le football total, tous les joueurs sont à la fois attaquants et défenseurs. Même le gardien de but ! Pour y réussir, il faut aux joueurs d’indéniables qualités physiques et techniques, mais aussi beaucoup d’intelligence et de sens collectif. Johan Cruyff les possède toutes, au plus haut niveau.

Les atouts de Johan Cruyff

Une vitesse et une résistance étonnantes 

1,78 m, 68 kg, pas un grand gabarit, Johan Cruyff, d’où le surnom de « El Flaco », « le maigre », que lui donneront les socios du Barça, quand il rejoindra le club catalan. Mais une vitesse fabuleuse, avec 3,8 secondes sur 30 m, et une résistance à toute épreuve. Johan Cruyff pouvait enchaîner, sans peine, un nombre incalculable d’allers-retours entre les lignes avant et les lignes arrière.  Et ceux qui l’ont vu à cette époque disent : 

On avait l’impression que les adversaires étaient au ralenti contre lui

C’est comme ça qu’avant d’être « El Flaco« , il fut « le hollandais volant » et le « prince d’Amsterdam« . Et, en plus, ce qui finit, sans doute, par avoir raison de lui, il fumait une Camel sans filtre à chaque mi-temps !

Le Cruyff turn : comment ça marche ?

Le geste technique est désormais bien connu de tous les passionnés de foot. Il illustre la très grande maîtrise du ballon acquise par Johan Cruyff.  Il est né très exactement le 19 juin 1974. Dans un match opposant les Pays-Bas à la Suède en phase de poules pour la coupe du monde. Ce jour-là, le champion déborde un défenseur sur le côté gauche, parvient à protéger son ballon, puis se retourne et revient vers l’intérieur, laissant son adversaire complètement médusé. 

Facile à faire, non ? En tout cas, 47 ans après, le truc figure toujours dans toutes les mémoires footballistiques comme l’une des plus belles prouesses techniques du football. 

Un sens du jeu inégalable qu’expriment les cruiiffiaan ou cruyffismes

Faut-il encore le répéter, on ne devient pas un joueur de la classe de Johan Cruyff sans comprendre intimement ce qu’est le football. Pas qu’un jeu et plus qu’un jeu. Une philosophie, peut-être, un art, sûrement. Autrement dit, Johan Cruyff a l’endurance physique, la science du dribble, la vision du match en cours, que sert une intelligence hors pair qui s’exprime à l’occasion de ce qu’on a rapidement appelé les cruyffismes. Ainsi, parmi les plus notables : 

Jouer au football est simple, mais jouer simplement au football est la chose la plus difficile qui soit.

Ou encore :

La technique, ce n’est pas être capable de faire 1000 jongles. Tout le monde peut le faire avec l’entrainement. Cela peut te servir à travailler dans un cirque. La technique, c’est passer le ballon en une touche, à la bonne vitesse et sur le bon pied de son coéquipier.

Et ce dernier, qui s’inscrit dans une perspective qui dépasse le cadre footballistique et peut s’appliquer à toute situation. Montrant bien par-là combien le football est aussi une belle école de la vie :

Le football est un jeu fait d’erreurs. Celui qui fait le moins d’erreurs l’emporte.

Sens de la formule, digne des meilleurs des orateurs, quintessence de la technique et esprit du jeu, ce qui est posé, là, constitue un modèle inspirant tout à fait remarquable et parfaitement capable de charpenter une philosophie de vie. Quelle qu’elle soit.

Une carrière internationale de rock star

Avec tous ces atouts, à la fois innés et travaillés, Johan Cruyff va avoir une carrière de rock star, il en a les cheveux longs ; c’est l’époque des Beatles, des Rolling Stones et de mai 68 ; la décomplexion et il accumule les records. Avec, cependant, un petit bémol. 

Si en tant que capitaine de la sélection néerlandaise, il a pu marquer jusqu’à 23 buts, il ne pourra, malgré tout, n’afficher aucune coupe du monde à son palmarès. La finale de 1974 sera même un vrai crève-coeur. Puisque donnée largement favorite, l’équipe des Pays-Bas devra s’incliner devant celle de l’Allemagne et  … Beckenbauer.

Palmarès en club de Johan Cruyff

Pendant sa période Ajax, Johan Cruyff a, notamment, gagné la coupe Intercontinentale en 1972, la coupe d’Europe des clubs champions en 1971, 1972 et la Supercoupe d’Europe en 1973. Par ailleurs, avec ce même club, il a été 8 fois champion des Pays-Bas de 1966 à 1983.

Avec le Barça qu’il rejoint en 1973, pour le 75ème anniversaire du club, Johan Cruyff sera, entre autres, champion d’Espagne en 1974 et de la coupe d’Espagne en 1978. 

Son palmarès en club s’achève en 1984 comme champion des Pays-Bas avec le Feyenoord Rotterdam.

Distinctions individuelles de Johan Cruyff

Moyennant quoi, ce palmarès valut à Johan Cruyff, parmi les distinctions les plus marquantes :

  • Le Soulier d’or européen, en 1968.
  • Le Ballon d’or en 1971, 1973 et 1974. A noter qu’il fut le premier joueur à recevoir cette distinction prestigieuse, trois fois de suite.

Et d’être choisi par 1,5 millions internautes, en 2002, comme membre de la Dream Team de la FIFA, en tant qu’attaquant, aux côtés de Pelé et de Romario

Records financiers

Le tour d’horizon du palmarès en club de Johan Cruyff et de ses distinctions ne doit pas faire oublier qu’il fut aussi un des tout premiers joueurs à faire l’objet d’un transfert mirifique. C’était en 1973 et le montant payé par le Barça pour le recruter fut de 2 millions de dollars. Le plus élevé à l’époque. Mais, bien au-dessous des montants payés aujourd’hui pour des joueurs de ce niveau !  A ce sujet, ajoutons que Johan Cruyff fut aussi un des tout premiers à parler de ses revenus de manière décomplexée.

Une longévité extraordinaire 

Une fin de carrière, comme joueur, à 37 ans

Ce n’est pas le moindre des records de Johan Cruyff que d’avoir pu jouer, au premier rang et comme joueur professionnel, jusqu’à l’âge de 37 ans. D’abord, bien sûr, à l’Ajax, de 1964 à 1973, puis au FC Barcelone, de 1973 à 1978, mais aussi, au New York Cosmos et au Los Angeles Aztecs en 1978, au Washington Diplomats, en 1980, au Levante UD en 1981.

FEYENOORD ROTTERDAM
Feyenoord Rotterdam

Et enfin, au Feyenoord Rotterdam, en 1984. Il a 37 ans et devient, une fois de plus, champion des Pays-Bas. Après ce dernier épisode et avoir été désigné, une nouvelle fois, comme joueur de l’année, il raccroche définitivement ses crampons et entame une nouvelle carrière, d’entraîneur cette fois. 

Entraîneur, jusqu’à 66 ans

Soyons honnête. La plus grande partie de Johann Cruyff, entraîneur, s’effectue de 1985 à 1996. D’abord, à l’Ajax, puis, au FC Barcelone. C’est-à-dire, jusqu’à l’âge de 49 ans.  

Entraineur de l’Ajax Amsterdam

Il commence sa nouvelle carrière à l’Ajax, qui n’avait pourtant, plus voulu de lui comme joueur, mais a été impressionné par la façon magistrale dont il a animé l’équipe du Feyenoord Rotterdam pour l’amener à la victoire. Bien lui en a pris. Sous sa houlette, le club d’Amsterdam sera champion des Pays-Bas en 1985 et finaliste de la super coupe d’Europe en 1987. 

Entraineur du FC Barcelona

Il semblerait, cependant, que, malgré ces succès, le fil entre le joueur et le club de ses débuts soit rompu. Et, en 1988, Johann Cruyff devient l’entraineur du FC Barcelone et cela, jusqu’en 1996. Ses résultats y seront éblouissants. Avec lui, le Barça sera champion d’Espagne de 1991 à 1994 et gagnera la coupe d’Europe des clubs champions en 1992 et celle de l’Intercontinentale, la même année. 

Après une interruption de quelques années, de 1996 à 2009, Johan Cruyff, reprendra du service pour s’occuper de l’équipe de Catalogne de 2009 à 2013. Quelques années, seulement, avant sa mort à Barcelone, en 2016, à 68 ans, à cause d’un cancer des poumons.

Style de jeu de Johan Cruyff

En tant qu’entraineur, Johan Cruyff a mis ses pas dans ceux de son père spirituel, Rinus Michels, avec lequel les chemins n’ont cessé de se croiser, à l’Ajax, au FC Barcelone, mais aussi aux Etats-Unis. Et, il saura transmettre le flambeau à cet autre grand entraineur qu’est Pep Guardiola. Aujourd’hui, au Manchester City

Ce flambeau, quel est-il ? C’est un style de jeu adapté de celui imaginé par Rinus Michels et qui s’exprime dans toute sa clarté dès l’arrivée de Johan Cruyff dans un Barça au bord  de l’implosion. Eusebio Sacristan Mena, nouveau joueur recruté par Johan Cruyff, le décrit de la manière suivante, la scène se passe en juillet 1988 :

Il y avait un tableau noir et il a dessiné trois défenseurs, quatre milieux, deux ailiers et un avant-centre. Nous nous sommes tous regardés et on s’est demandé ce que c’était que ce truc. C’était l’époque du 4-4-2. On n’arrivait pas à comprendre pourquoi il y avait autant d’attaquants et surtout comment on pouvait jouer avec trois défenseurs. C’était une révolution. 

Le 3-4-3, adapté du 4-3-3 de Rinus Michels, était né !

3-4-3
3-4-3

Un homme libéral libertaire

Un homme engagé dans l’éducation des jeunes avec la Johan Cruyff Foundation

Johan Cruyff ne s’est pas contenté d’être un joueur de football professionnel n’ayant d’autre but dans la vie que de gagner beaucoup d’argent. Outre une vie de famille, on ne peut plus rangée, avec sa femme, Danny Coster, fille de son agent et ancien diamantaire, qu’il épouse en 1968 et dont il aura trois enfants, il est aussi le fondateur de la Johan Cruyff Foundation

Cette fondation aide des jeunes à devenir des coachs professionnels pour encadrer de jeunes enfants et les aider à pratiquer un sport. Et pour faire bonne mesure, la fondation finance aussi la construction de terrains Cruyff. Ce sont de petits terrains de sport artificiels destinés à faciliter cette pratique et l’organisation d’évènements soutenus par les jeunes coachs. Il y a aujourd’hui plus de 180 terrains Cruyff disséminés dans toute l’Europe.

Au final, les jeunes intègrent progressivement les 14 règles Johan Cruyff qui sont une traduction concrète du football, mais aussi du sport en général, comme école de la vie.

Un homme engagé politiquement 

A plusieurs reprises, Johan Cruyff marquera publiquement son opposition à des régimes politiques qu’il juge illibéraux et fera savoir, de même, à de grandes marques comme, par exemple, Adidas, qu’il considère que le traitement qu’elles réservent aux joueurs ne respectent pas suffisamment leurs intérêts. 

Un homme engagé politiquement 

A plusieurs reprises, Johan Cruyff marquera publiquement son opposition à des régimes politiques qu’il juge illibéraux et fera savoir, de même, à de grandes marques comme, par exemple, Adidas, qu’il considère que le traitement qu’elles réservent aux joueurs ne respectent pas suffisamment leurs intérêts. 

Le Johan Cruyff Arena et Mémoires 

Bien de son temps, libéral et soucieux de développement personnel, le souvenir de Johan Cruyff est très présent dans les lieux où il a particulièrement brillé. Entre autres, le stade de l’Ajax est devenu le Johan Cruyff Arena et sa statue veille à l’entrée du Camp Nou à Barcelone. 

PHOTO STATUE JOHAN CRUYFF

Johan Cruyff
Johan Cruyff statue

Et pour compléter ces hommages, à sa mort, Michel Platini dira de lui qu’il aura été : 

Le meilleur joueur de tous les temps.

Qu’aurait dit Johan Cruyff, après coup, de tous ces hommages ? Peut-être aurait-il prononcé l’un de ses plus fameux et plus énigmatiques aphorismes. 

Chaque inconvénient a son avantage

De quoi vouloir en savoir plus et se décider à se plonger dans ses Mémoires, publiés en 2016, qui constituent son testament

  • 100 exploits du foot français
Powered by Live Score & Live Score App