Les joueurs de foot français de plus en plus

Les joueurs de foot français de plus en plus nombreux à jouer à l’étranger

 

C’est un fait. Les joueurs de foot français à l’étranger s’exportent bien. Pour la saison 2020-2021, ils sont plus de 2000 à avoir atterri dans un club en dehors de la France métropolitaine.

Un record quand on se souvient de la petite centaine de joueurs ayant fait ce choix en 2014. Et le montant des contrats suit. Il avoisine désormais les 2,5 milliards d’euros.

On ne sera donc pas surpris de voir la France figurer aux premiers rangs des pays exportateurs de joueurs de foot professionnels avec le Brésil et l’Argentine.

Si la raison qui pousse les joueurs à s’expatrier est toujours la même, on ne compte pas moins de 80 pays d’adoption. Avec ue nette préférence pour un petit nombre d’entre eux.

 

Pourquoi les joueurs de foot français partent-ils jouer à l’étranger ? 

 Se faire remarquer dans un petit grand club

C’est une des toutes premières raisons. Pourquoi ? Parce que ça peut être un sacré accélérateur de carrière.

En effet, rester en France, c’est pour beaucoup de joueurs de talent prendre le risque de ne pas pouvoir jouer suffisamment pour pouvoir être remarqué.

Seule façon de parvenir à être titulaire dans un des prestigieux clubs participant aux grands championnats européens. Ou tout simplement pour jouer en ligue 1 ou ligue 2… ailleurs.

Goran Jerkovic
Goran Jerkovic, 2013

C’est ce qu’a fait, par exemple,  Goran Jerkovic. Âgé Aujourd’hui de 34 ans, il joue avec le maillot n°10 pour un club leader de la ligue 2, le Lao Toyota. Où ça ? En Thaïlande !

Pour le franco-serbe, né à Lyon, dont la carrière a débuté en 2005, au Lyon Duchère, club de Nationale 2, l’aventure a commencé quand il s’est rendu compte que sa carrière stagnait à Charleroi en L2.

Je devais signer dans un bon club et je suis resté sur le carreau.

Qu’à cela ne tienne. Il fait le grand saut et atterrit à Vilnius. Capitale de la Lituanie, petit pays d’un peu plus de 3 millions d’habitants.

Pari gagnant. Engagé par le FK Zagiris, club de 1ère division, il y fait sensation en marquant 18 buts en 18 matchs. 

BLASON FK ZAGIRIS
Blason FK ZAGIRIS

A partir de là, tout s’enchaîne et les propositions affuent. Il fait un nouveau saut. Cette fois, direction l’Iran et premier contrat à 6 chiffres.

Pas sûr qu’il serait encore sur la pelouse d’un stade à l’heure actuelle, toujours à haut niveau et bien payé, s’il était resté en France.

Être mieux payé

La mobilité, ça finit par payer. A condition de pouvoir bouger. Et de ne pas bouger pour de mauvaises raisons. C’est quoi les mauvaises raisons ?

Eh bien, par exemple,  la tête de l’entraîneur qui ne revient pas, la sale ambiance dans l’équipe ou encore les supporters pas assez sympas.

Choses vraies, peut-être, mais qui ne justifient un départ que si elles sont le signe de quelque chose de plus profond lié à la façon de jouer.

Par suite, bouger, autrement dit, changer de club ou plutôt, vouloir changer de club, ne présente un intérêt que si ce changement peut apporter une réelle amélioration dans la carrière du joueur.

Et, en dehors du jeu lui-même, cette amélioration tient toute entière dans sa rémunération.

De sorte que changer de club alors qu’on est satisfait de la façon dont on y joue et de la rémunération qu’on y perçoit n’a pas grand sens.

D’autant qu’une carrière de joueur est courte et qu’en la commençant, il faut déjà penser à sa reconversion. 

Pour reprendre cet exemple, Goran Jerkovic, dont la fin de carrière est proche, se voit bien rester à l’étranger, une fois celle-ci définitivement derrière lui.

Comme il le dit dans son entretien au journal Le Parisien :

J’ai toujours ma valise à portée de main. Quand on ne joue pas, je découvre le pays autour. Et après ma carrière, je compte vivre à l’étranger.

 

Faire l’objet d’un prêt d’un club national

Le cas de figure est de plus en plus fréquent. Il est la conséquence de la « marchandisation » des joueurs professionnels et de la professionnalisation de la gestion des clubs

Pour ces raisons, un club national peut être amené à prêter un de ses joueurs à un club étranger à condition qu’il prenne en charge sa rémunération. 

Cela s’envisage, en général, soit parce que le joueur sous-performe, soit parce qu’il sur-performe.

S’il sous-performe, le club peut alors lui substituer un autre joueur sans grever ses finances.

S’il sur-performe, le club peut lui substituer un joueur de moindre envergure, sans pénaliser ses résultats, tout en valorisant les conditions d’un éventuel transfert.

 

Prolonger  sa carrière

C’est là l’autre grand intérêt de chercher à jouer à l’étranger. Comme on vient de le rappeler, la carrière d’un joueur de football est courte.

En moyenne, elle ne dure guère plus de 7 ans. 

De ce fait, après une carrière bien remplie dans un club de haut ou de bon niveau dans l’hexagone, beaucoup de joueurs n’hésitent pas à s’envoler sous d’autres cieux.

Suivant en cela l’exemple de joueurs comme la légende du foot Cristiano Ronaldo qui, à plus de 35 ans, poursuit sa carrière à la Juventus de Turin et s’y voit encore quelques années.

Coupe-du-monde
Coupe-du-monde

Ou encore, à un moindre niveau, Demba Pa, lui aussi âgé de 35 ans, qui après avoir été sous contrat avec le Chelsea Foot Club en 2013, joue au poste d’attaquant pour le club turc de L1, Istanbul Basaksehir. 

Citons encore le cas de Florent Hanin qui, à 30 ans, a signé avec le Paris FC en L2 après un parcours qui l’a conduit sans 5 pays différents en Europe.

Là, le schéma est inversé. L1 à l’étranger, en début de carrière, puis L2 en France pour la terminer.  

 

Où jouent les joueurs de foot français à l’étranger ?

80 pays d’adoption, mais une dizaine de pays, seulement, concentre l’essentiel des joueurs de français à l’étranger, c’est-à- dire les joueurs français qui s’expatrient.

Quand on examine le profil de ces pays, on constate qu’ils se répartissent en 3 groupes :  Le groupe des grands petits clubs, le groupe des clubs à gros contrats et le groupe des clubs à petits et moyens contrats.

 

Top 60 des joueurs français partis jouer à l’étranger pour la saison 2020 – 2021

Le groupe des grands petits clubs

Ils sont petits par les moyens dont ils disposent, quoiqu’ils peuvent assurer des salaires tout à fait respectables, mais grands par les compétitions auxquelles ils participent.

On y trouve, notamment, les clubs de L1 ou de L2 de la Suisse, du Luxembourg et de la Belgique.

Ils rassemblent, à eux seuls, près de la moitié des joueurs de foot français à l’étranger.

A noter que le fait que ce soit des pays francophones y est, sans doute, aussi, pour quelque chose.

drapeau-Suisse
Jouer en Suisse ?

1/4 des joueurs de foot français à l’étranger joue en Suisse comme :

joueur âge club  pays niveau  positionvaleur contratobservations
Jordan Siebatcheu24BSC Young boysSuisseSuoer LeagueAvant centre3,5 M€Prêt stade rennais, agent SEG
Théo Valls25Servette FCSuisseSuper LeagueMilieu central2 M€Agent E.Castagnino
Lucas Da Cunha19Lausanne SportSuisseSuper LeagueAilier gauche1,8 M€Prêt FC Nice, agent Frédéric Guerra
Jordan Lefort27BSC Young BoysSuisseSuper LeagueArrière gauche1,6 M€Prêt Amiens FC, Asi Management
Timothé Cognat22Servette FCSuisseSuper LeagueMilieu central1,5 M€Score agencies
Vincent Sasso29Servette FCSuisseSuper LeagueDéfenseur central1,2 M€Agent Ulisses Santos
Yannis Letard22FC St. GallenSuisseSuper LeagueDéfenseur central1 M€Agent Carmenta
Grejohn Kyei25Servette FCSuisseSuper LeagueAvant-centre800 K€SEG
Thody Elie Youan21

FC St Gallen

Suisse 

Super LeagueAvant-centre750 K€Prêt FC Nantes, H2C Sports Consulting
Djibril Diani22GrasshoppersSuisseChallenge LeagueMilieu défensif550 K€BS & Partners
Jared Khasa23FC SionSuisseSuper LeagueAilier droit500 K€agent Maodo Demba Deme 
Mory Diaw27Jausanne sportSuisseSuper leagueGardien de but500 K€Footpro Management

 

DRAPEAU LUXEMBOURG
Jouer au Luxembourg ?

1 joueur de foot français à l’étranger sur 6 joue au Luxembourg comme :

 

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Julien Cétout33US MondorfLuxembourgBGL LigueArrière droit400 K€XV sport consultancy
Bilel El Hamzaoui28Titus PétangeLuxembourgBGL LigueMilieu offensif200 K€ 
Xavier Thomas35Jeunesse EschLuxembourgBGL LigueDéfenseur central175 K€agent Pavios Topidis
Lamine Ba23Pr. NiederkornLuxembourgBGL LigueDéfenseur central150 K€ 
Metin Karayer28Pr. NiederkornLuxembourgBGL LigueDéfenseur central150 K€ 
Yann Mabella24RFCU LuxembourgLuxembourgBGL LigueAvant-centre150 K€GCSN Avocat
Alexandre Laurienté31Titus PétangeLuxembourgBGL LigueArrière gauche150 K€ 
Jules Diouf28F91 DudelangeLuxembourgBGL LigueDéfnseur central125 K€ 

 

Drapeau Belgique
Jouer en Belgique ?

1 joueur de foot français à l’étranger sur 12 joue en Belgique comme : 

 

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Elisha Owusu23La GantoiseBelgiqueJupiler pro ligueMilieu défensif6 M€Masala Football
Jean Marcelin20Cercle BruggeBelgiqueJupiler pro ligueDéfenseur central5 M€arena11 sports group
Jérémy Gélin23Royal AntwerpBelgiqueJupiler pro ligueDéfenseur central4,5 M€M. Foot
Nicolas Gavory25Standard LiègeBelgiqueJupiler pro ligueArrière-gauche2,8 M€GM & Associés
Jean Butez25Royal AntwerpBelgiqueJupiler pro ligueGardien de but2,3 M€DVL Management

 

Groupe des clubs à gros contrats

Dans ce groupe qui représente un peu plus du quart des joueurs de foot français jouant à l’étranger, on trouve les clubs dont le montant total des contrats des joueurs français qui jouent dans chacun d’eux dépasse 100 M€.

 

DRAPEAU allemagne
Jouer en Allemagne ?

1 sur 12 joueurs de foot français à l’étranger joue dans un club à gros contrats en Allemagne comme :

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Dayot Upamecano22RB LeipzigAllemagneBundesligaDéfenseur central60 M€Sports total
Lucas Hernandez24Bayern MunchenAllemagneBundesligaArrière gauche50 M€agent Manuel Garcia
Benjamin Pavard24Bayern MunchenAllemagneBundesligaArrière droit45 M€Carmenta
Ibrahim Konaté21RB LeipzigAllemagneBundesligaDéfenseur central40,5 M€Stellar Football Ltd
Kingsley Coman24Bayern MunchenAllemagneBundesligaAilier gauche40 M€

 

DRAPEAU ANGLAIS
Jouer Royaume-Unis ou Angleterre ?

1 sur 25 joueurs de foot français à l’étranger est en Angleterre comme :

joueurâgeclubpaysniveau  positionvaleur contratobservations
Paul Pogba27Manchester unitedAngleterrePremier leagueMilieu central65 M €Mino Raiola
Aymeric Laporte26Manchester CityAngleterrePremier leagueDéfenseur central60 M€Wasserman
N’Golo Kanté29ChelseaAngleterrePremier LeagueMilieu central60 M€ 
Anthony Martial25Manchester unitedAngleterrePremier LeagueAvant centre55 M€USFA Management 
Tanguy Ndombélé24TottenhamAngleterrePremier LeagueMilieu central45 M€ 

 

Drapeau Italie
Jouer en Italie ?

1 sur 25 joueurs de foot français à l’étranger est en Italie comme :

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Théo Hernandez 23AC MilanItalieSérie AArrière gauche50 M€agent Manuel Garcia
Adrien Rabiot25Juventus TurinItalieSérie AMilieu central32 M €
Jordan Veretout27AS RomaItalieSérie AMilieu central30 M €M.A.R.A.T Football
Tiemoué Bakayoko26NapoliItalieSérie AMilieu défensif30 M €Rogon
Maxime Lopez23SassueloItalieSérie AMilieu défensif10 M €Wasserman

 

PHOTO DRAPEAU ESPAGNE
Jouer en Espagne ?

1 sur 30 joueurs de foot français à l’étranger est en Espagne comme :

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Raphael Varane27Real MadridEspagneLa LigaDéfenseur central70 M €CAA Base Ldt
Antoine Griezmann29FC BarceloneEspagneLa LigaDeuxième attaquant60 M€BY and FOR
Ousmane Dembélé23FC BarceloneEspagneLa LigaAilier droit50 M €
Jules Kaoundé22FC SévilleEspagneLa LigaDéfenseur central50 M €ESN
Clément Lenglet25FC BarceloneEspagneLa ligaDéfenseur central40 M €Wasserman

Groupe des clubs à petit et moyen budget Europe et hors Europe comme : 

 

Drapeau de Portugal
Jouer au Portugal
Drapeau de Monaco
ou..à Monaco

Autres joueurs de foot français à l’étranger qui jouent en Europe comme : 

Joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Malang Sarr21FC PortoPortugalLiga NOSDéfenseur central16 M €P&P Sport
Jean-Clair Todibo21BenficaPortugalLiga NOSDéfenseur central14 M € 
Rafik Guitane21MaritimoPortugalLiga NOSMilieu offensif2,7 M € 
Vincent Koziello25NacionalPortugalLiga NOSLilieu central1,2 M €Avid Sports Group
Wissem Ben Yedder30AS MonacoMonacoLigue 1Avant centre40 M €Meissa N’Diaye
Benoit Badiashile19AS MonacoMonacoLigue 1Défenseur Central25 M € 
Axel Disasi22AS MonacoMonacoLigue 1Défenseur central18 M € 
Aurélien Tchouaméni20AS MonacoMonacoLigue 1Milieu défensif16 M €ESN

 

DRAPEAU-TURQUIE 
Jouer en Turquie?
Drapeau USA
Jouer aux USA ?

Joueurs de foot français à l’étranger qui jouent hors d’Europe comme : 

joueurâgeclubpaysniveaupositionvaleur contratobservations
Valentin Rosier24BesikasTurquieSuper ligArrière droit4,5 M €CLK Foot
Enzo Crivelli25BasaksehirTurquieSuper ligAvant centre4,2 M €S.C Sports
Georges Kevin N’Koudou25BesikasTurquieSuper ligAilier centre3,5 M €Meissa N’Diaye
Loïc Rémy34C.RizesporTurquieSuper ligAvant centre1,3 M €Meissa N’Diaye
Blaise Matuidi33Inter MiamiUSAMajor League SoccerMilieu central5 M €Mino Raiola
Remi Walter25KansasUSAMajor League SoccerMilieu central1,5 M €Together For You
Jason Pendant23NY Red BullsUSAMajor League SoccerArrière gauche800 K €Carmenta

 Ces destinations phares concernent les joueurs de foot français les plus connus ou ceux qui sont considérés comme les meilleurs joueurs de foot français, mais, comme il a été indiqué, ce ne sont pas les seules destinations à accueillir des joueurs français. 

ANDRE PIERRE GIGNAC
André-Pierre Gignac (10)

Citons, par exemple, André-Pierre Gignac qui joue, comme attaquant, pour Les Tigres UANL, au Mexique, Samuel Gigot, défenseur central pour le Spartak Moscou ou encore, Goran Jerkovic évoqué plus haut.

 

En résumé :

Partir jouer à l’étranger peut-être un sacré accélérateur de carrière pour un joueur de foot français.

Dans ce domaine, le Made in France est une marque qui se vend bien.

Et, en outre, ce peut être considéré, aussi, comme une bonne assurance pour garantir une fin de carrière sans nuages. 

En bref, jouer à l’étranger, c’est avoir plus de chances de participer à des championnats comme l’Euro, la ligue des champions, voire même, la coupe du monde.

Coupe-du-monde
Coupe du monde

Et quand l’heure de raccrocher les crampons arrive, on peut jouer les prolongations dans un club de bon niveau à l’étranger ou revenir au pays, sans même être déclassé.

C’est un peu ce qu’a réalisé Laurent Koscieny. A 35 ans, après avoir longtemps joué pour Arsenal, le joueur a signé avec les girondins de Bordeaux, dont il est le capitaine, et n’entend pas laisser sa place de sitôt. 

Qui a dit que jouer à l’étranger ne payait pas ?

Le parcours idéal d’un jeune joueur qui veut faire une belle carrière peut être alors de faire un premier saut d’un club français de Nationale ou de L2 à un club étranger de L1 en Suisse ou en Belgique, puis de faire un second saut dans un grand club de L1 en Europe, et, enfin, de terminer sa carrière, en revenant en France ou en restant à l’étranger, dans un club moins exigeant. 

Les risques des joueurs français à l’étranger

Il n’en reste pas moins que jouer à l’étranger n’est pas non plus sans risques. La langue peut être un obstacle.

Il est arrivé que des joueurs français jouant en Allemagne aient eu du mal à communiquer avec l’entreîneur de leur équipe, celui-ci refusant de s’exprimer autrement qu’en allemand. 

Il est également arrivé qu’après avoir fait des promesses mirifiques, le club étrnger se révèle être très mauvais payeur et que le joueur en soit finalement de sa poche. 

Même si le recours aux services d’un agent de joueur peut sembler quelque fois très lourd, il n’empêche que si on prend le temps de bien choisir son agent de joueur, son aide peut se révéler extrêmement précieuse. 

  • Austor 100 pièces jeu dés, 10 couleurs square corner dés avec free sac d'entreposage, de jouer à des jeux comme tenzi, farkle, yahtzee, l'escroc ou l'enseignement des maths
    contenir 100 pièces 6 côtés dés dans 10 couleurs (chaque couleur pour 10 pièces) couleurs: noir, blanc, rouge, brun, orange, jaune, vert, bleu, violet et bleu lavande taille: norme de 16 mm (5 / 8 po) jeu de dés, square corner, eco - friendly matériau acrylique venez avec un cordon dés sac, durable et transférable grands dés à jouer à des jeux, comme tenzi, menteur est dés, yathzee, farkle, escroc, casino et enseignez les maths
  • HARRY POTTER & GOBLET OF FIRE - Card #12 - FRED WEASLEY - CARDS INC 2005
  • HARRY POTTER & GOBLET OF FIRE - Card #13 - GEORGE WEASLEY - CARDS INC. 2005
  • GHOSTBUSTERS II - Card #59 - SIGOURNEY WEAVER - TOPPS 1989
  • HARRY POTTER - SORCERER'S STONE - Card #050 - IT'S IN YOUR BLOOD! - Artbox 2005
  • GHOSTBUSTERS II - Card #37 - TV COMMERCIAL (PART FOUR) - TOPPS 1989
  • HARRY POTTER, GOBLET OF FIRE - Costume Card C6 - #778/1050 - FLEUR DELACOUR GOWN
  • HARRY POTTER & GOBLET OF FIRE - Card #19 - LUCIUS MALFOY - CARDS INC. 2005
  • HARRY POTTER - MEMORABLE MOMENTS #2 - Card #45 - BEAUXBATONS - ArtBox 2008
  • HARRY POTTER & GOBLET OF FIRE - Card #59 - 2ND TASK REVEALED - CARDS INC. 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by Live Score & Live Score App